Le rôle d'un intendant de province en Roussillon de 1716 à 1787 à la lumière de sa correspondance

par Delphine Joubes

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de François-Paul Blanc.

Soutenue en 2008

à Perpignan .


  • Résumé

    L’intendant est le représentant du roi dans la province. A partir de 1716, la province de Roussillon prend l’appellation officielle d’intendance. Pays conquis, le Roussillon ne dispose ni d’assemblées, ni d’Etats, l’intendant gouverne seul. Son titre d’intendant de justice, police et finances fait de lui un administrateur polyvalent. Au-dessus des lois, il peut entrer et siéger dans les cours de justice, juger des crimes et délits, présider des cours souveraines comme c’est le cas par quatre fois en Roussillon. Ses prérogatives en matière de police l’obligent à maintenir le bon ordre. Il doit gérer l’économie et notamment le commerce des grains en mettant en balance la législation royale et les besoins des sujets. En outre, il détient le monopole des finances locales. Aidés par ses viguiers, il répartit et collecte les impôts en argent et résout, comme il le peut, le problème des corvées. Au fur et à mesure du XVIIIe siècle, l’intendant se préoccupe de plus en plus du sort des administrés. Son travail se découpe ainsi en deux temps. D’une part, sa relation unilatérale avec le pouvoir royal duquel il reçoit les ordres et d’autre part ses échanges toujours plus nombreux avec la population afin d’améliorer son quotidien.

  • Titre traduit

    ˜The œintendent’s rule of province in Roussillon since 1716 to 1787 with his letters


  • Résumé

    The Intendent represents the King in a province. Starting in 1716, Roussillon takes the official denomination of Intendance. As a conquered region it didn’t have either assemblies or states. The intendent governed by himself. This title of Minister of justice, police and finances made him an omnipotent ruler. Ha was used to being above law and was able to enter courts of justice, judge crimes and offenses, preside sovereign courts as it happened four times in Roussillon. This prerogatives -as concerns police- obliged him to maintain order. He has to cope with economical problems and principally with the trade of cereals, taking notice oh the King’s interests and the population’s needs. Moreover he is in charge and even has a monopoly of the local finances. With the help of his provosts he shares and collect taxes, solves the problems of labor -as well as he can-. Starting in the XVIIIe century, he becomes more and more involved in the well being of the people he is in chare of. His job consists as well as having a personal contact with the royal power and his need to make the everyday life of the population better.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (727-338 p.)
  • Annexes : Bibliographie f. 661-696

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2008 JOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.