Co-gestion des milieux naturels dans les Pyrénées : Natura 2000 et la gestion des propriétés collectives Basques (exemple du pays de Soule)

par Meredith Welch-Devine

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Ted Gragson et de Abel Kouvouama.

Soutenue en 2008

à Pau .


  • Résumé

    Le territoire de la province basque de Soule (département des Pyrénées-Atlantiques, France) comprend plus de 14. 000 hectares de terres collectives. Ces terres fournissent de nombreuses ressources, notamment les pâturages d'été, aux éleveurs de la province qui, pendant des siècles, ont collectivement géré leurs terres dans le cadre d'un régime de propriété collective. Aujourd’hui, la conservation de la biodiversité est apparue comme une préoccupation majeure pour la communauté internationale et les élus européens. En 1992, la Commission européenne a adopté la directive «Habitats», qui avec la directive «Oiseaux», crée un réseau paneuropéen de zones à gérer dans un but de durabilité sociale, économique, et écologique. Ce réseau, Natura 2000, est constitué de sites de conservation sur des terres privées mais aussi publiques, et les terres collectives de Soule sont recouvertes dans leur quasi-totalité par des sites Natura 2000. La mise en œuvre de Natura 2000 pousse le système actuel vers un système de co-gestion, système partagé par les utilisateurs des ressources, l’État, et d'autres intervenants qui restent à identifier. Ma thèse examine la démarche de co-gestion et la compare au régime de gestion actuel. J’y explique comment les relations entre les Basques et l'Etat français s’associent aux caractéristiques de la mise en œuvre de Natura 2000 pour créer une résistance au réseau. J'examine ensuite les thèmes principaux de cette résistance et leurs origines, et étudie les éléments particuliers qu’il est nécessaire de considérer lors du passage de la gestion collective d’un territoire à sa co-gestion.

  • Titre traduit

    From common property to co-management : Implementing Natura 2000 in Soule


  • Résumé

    The Basque province of Soule (department of Pyrénées-Atlantiques, France) contains more than 14,000 hectares of common-pool land. This land provides numerous resources, most notably summer pasturage, to the animal raisers of the province who, for centuries, have collectively managed that land under a common property regime. At the same time, biodiversity conservation has arisen as a chief concern of the international community and of European policy-makers. In 1992, the European Commission passed the Habitats Directive, which, together with the Birds Directive, creates a pan-European network of areas to be managed for social, economic, and ecological sustainability. This network, called Natura 2000, is made up of conservation sites on both public and private lands, and the common lands of Soule are covered almost in their entirety by Natura 2000 sites. The implementation of Natura 2000 is pushing the current system toward one of co-management between resource users, state agencies, and other stakeholders yet to be identified. This dissertation research examines the co-management process that is slowly emerging and compares it to the existing management regime. I discuss how relations between Basques and the French state combine with features of the implementation process to create resistance. I then examine the major themes of resistance and their origins, and explore the particularities that must be considered when moving from common property to co-management.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (320p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.255-275 Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1149
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.