Espace public, patrimoine et milieu affectif : exemples du Marais d'Orx et du Domaine d'Abbadia

par Claire Damery

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Vincent Berdoulay.

Soutenue en 2008

à Pau .


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse aux nouvelles formes d’espaces public contemporain, à partir de l’étude des espaces naturels patrimonialisés du Marais d’Orx et du Domaine d’Abbadia (Pyrénées Atlantiques). Aussi, elle s’inscrit dans un mouvement plus large de la communauté scientifique qui cherche aujourd’hui à cerner les conditions d’émergence de l’espace public, à l’heure où le lien entre le citoyen et le politique s’opacifie. La spécificité de notre approche tient dans l’éclairage de la problématique de l’espace public par la question patrimoniale. Il s’agit d’abord de considérer la forme patrimoniale comme un potentiel d’émergence d’espace public, à partir des expériences des visiteurs sur les sites étudiés. Ce travail nous permet de mettre en lumière l’émergence de moments d’espace public, à partir de l’expérience des ambiguïtés de la forme patrimoniale par le public. L’observation d’un « milieu affectif » relatif à la forme patrimoniale nous conduit ensuite à définir les conditions nécessaires à l’avènement d’un espace public et à proposer une grille de lecture originale dans cette perspective. L’étude de la relation du public à la forme patrimoniale met alors en exergue la force de la scénographique et la nécessité de la dimension affective du milieu pour expliquer les nouvelles formes d’émergence de l’espace public. Elle appuie en ce sens l’incontournable spatialité du politique et la nécessité de prendre en compte les affects dans le processus et les circonstances qui le font émerger. Cette recherche ouvre ainsi des perspectives pour identifier de nouvelles modalités de gestion des espaces publics dans les champs du patrimoine, de l’aménagement et de l’urbanisme.


  • Résumé

    This research is interested in the new forms of contemporary public space, from the study of the inherited natural places of the Marais d’Orx and the Domain of Abbadia (Pyrénées Atlantiques). So, it joins in a wider movement of the scientific community which tries today to think the conditions of emergence of the public space, when the citizen and policy’s ties are opaque. Our specific approach is to enlight the public space issue with the heritage question. At first, we consider the heritage place as a potential of public space’s emergence, from the visitors’ experiences of the studied sites. This work allows us to enlight the emergence of public space’s moments, from the experience of the ambivalence of the places by visitors. The observation of a specific “emotional environment” of the heritage place leads us then to propose a model to define the conditions necessary for the emergence of a public space. The study of the relation of the visitors with heritage place enlights then the strength of the scenography and the emotional environment to explain the new forms of emergence of public space. So, it supports the policy’s need of spatiality and the necessity of taking into perspectives to identify new modalities of management of the public spaces in the fields of heritage, planning and town planning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (501p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.471-494. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1137
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.