L' émotion et le symptôme somatique chez l'enfant

par Irit Abramson

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie-Claude Fourment-Aptekman.

Soutenue en 2008

à Paris 13 .


  • Résumé

    Freud a mis au jour la causalité psychique du symptôme somatique chez l’hystérique. Mais qu’est-ce que le symptôme somatique chez le bébé ? Faut-il y voir l’expression d’une défense psychique ou une défense somatique palliant à l’impossibilité d’appréhender psychiquement le milieu ? L’orientation psychodynamique apportée par le concept psychanalytique de refoulement représente un apport essentiel au problème de la résistance à la guérison. Reste ouverte la question de la persistance des troubles fonctionnels d’origine non organique à l’époque où, chez le bébé, la perception n’est pas encore coordonnée à une représentation psychique, mais est autant une condition du développement psychique qu’une condition primaire de signal d’un déséquilibre physiologique. Cela justifie d’examiner le rapport entre les désordres fonctionnels sélectifs et les expériences relationnelles, notamment lorsque les réactions de l’environnement amplifient les tensions émotionnelles du bébé jusqu’à une intensité qui renforce la décharge de ces tensions dans l’activité musculaire et favorise la mise en route des circuits réflexes contre la douleur. Parmi les facteurs provoquant un retentissement fonctionnel durable de ce type, on peut considérer l’absence répétée d’harmonisation entre le besoin de régulation des tensions physiologiques du bébé et les réactions émotionnelles de sa mère mais également l’obstacle que constitue cette absence d’harmonisation à la coordination entre les expériences perceptives et l’investissement psychique de leur souvenir, c’est-à-dire ce qui, normalement, constitue une forme primaire de défense psychique.

  • Titre traduit

    Emotion and somatic symptom in infant


  • Résumé

    Freud brought to light the psychic causality of hysterical somatic symptoms. But, what is the somatic symptom in early infancy ? Can we define it as an expression of psychic defense or as a substitute physiological defense for an impossible psychic approach of the environment ? The psychodynamic orientation given by the psychoanalytic concept of repression is an essential contribution to the problem of resistance through-out the treatment. One question remains concerning the persistance of non organic fonctional disorders in children when their perception is not yet co-ordinated with a mental représentation but is a condition of psychic development as well as an activation of signal of a biological rythm disorder. This point justifies the investigation of the relation between selective fonctional disorders and relational experiences where the environment reactions amplify the intensity of the baby’s emotional tensions, reinforces the relief of these tensions into muscular activity and finally increases reflex organic mechanisms against pain. Among the factors that provoque lasting fonctional disorders, we can take into consideration the repeated miss-matching of the baby’s physiological need of tension regulation with his mother’s emotional reactions. We can also mention the obstruction effect of non matching interaction to the transition between perceptive experiences and the primary psychic defense that is memory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (403 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 393-401

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2008 046
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.