Antillanité et Créolité en Martinique : la construction de l'identité par la nomination et par les repères spatiotemporels dans les romans "La Case du commandeur" d'Édouard Glissant et "Commandeur du sucre" de Raphaël Confiant

par José Manuel Cruz Rodriguez

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Patrick Charaudeau.

Soutenue en 2008

à Paris 13 .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est la manière adoptée afin de recréer la culture martiniquaise par Edouard Glissant et Raphaël Confiant respectivement dans les romans «La Case du Commandeur » (1981) et « Commandeur du sucre » (1994). Ces romans qui prétendent refléter l'identité martiniquaise selon des paramètres historiques, géographiques, humains et ethniques, correspondent-ils à leurs respectives poétiques : l'Antillanité et la Créolité ? La totalité du corpus des romans est considérée comme les visions recréées par deux informateurs savants sur leur culture et sur leur pays. Les structures lexico-sémantiques sont étudiées à partir des lemmes mis en discours afin de nommer les personnages et de marquer les repères de la localisation spatiale et temporelle associés à des groupes notionnels identifiés. L'étude permet d'établir les rapprochements et les écarts des aspects analysés entre les deux poétiques et leurs romans parus dans les deux dernières décennies du vingtième siècle. Les romans comprennent une chronologie s'étalant dès l'arrivée des esclaves à la Martinique jusqu'aux environs de la fin des années 1970 dans le récit d'Edouard Glissant, puis autour de la Martinique des années 1930, dans le cas de Raphaël Confiant.

  • Titre traduit

    Caribbeanness and Creoleness in Martinique : the construction of identity through naming practices and space-time references in the novels La Case du commandeur by Edouard Glissant and Commandeur du sucre by Raphaël Confiant


  • Résumé

    The aim of this dissertation is to study the means by which Edouard Glissant and Raphaël Confiant recreate Martiniquean culture in their respective novels « La Case du commandeur » (1981) and “Commandeur du sucre” (1994). This thesis addresses the basic question of whether these novels, which attempt to reflect Martiniquean identity along historical, geographical, human and ethnic parameters, embody the poetics generally attributed to them, namely Caribbeanness and Creoleness. The totality of the corpus made up by both novels is considered in this study as the visions recreated by two erudite informers regarding their culture and their country. Lexico-semantic structures are examined on the basis of the lemmas used in discourse to name the characters and to mark the space-time references associated with identified notional groups. The study establishes the similitudes and differences, as far as the above-mentioned aspects under analysis are concerned, which exist between the two poetics represented by these novels published in the last two decades of the 20th century. Edouard Glissant’s novel covers a time span extending from the arrival of the slaves in Martinique up to the late 1970s, while Raphaël Confiant depicts the Martinique of the 1930s.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(381- 151 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 348-379

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2008 054
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.