Effet de l'interaction de la protéine NSP3 du Rotavirus avec les protéines cellulaires, eIF4G et RoXaN, sur la localisation subcellulaire de PABP

par Maya Harb

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de Didier Poncet.


  • Résumé

    La protéine non structurale du Rotavirus, NSP3, interagit avec l’extrémité 3’ des ARNm viraux, avec le facteur d’initiation de la traduction eIF4G, ainsi qu’avec la protéine cellulaire RoXaN. NSP3, en se fixant à l’eIF4G décroche la poly(A) binding protein cytoplasmique (PABPC1) du complexe d’initiation de la traduction, et empêche ainsi l’initiation de la traduction des ARNm cellulaires. De cette façon, la traduction des ARNm viraux est favorisée. Ce travail avait pour objet l’étude du rôle de l’interaction de NSP3 avec RoXaN dont la fonction était jusqu’alors inconnue. Dans une première partie de ce travail, nous avons d’abord délimité la région minimale de NSP3 nécessaire à l’interaction avec RoXaN. Sur la base d’un modèle tridimentionel de cette région, nous avons identifié des mutants n’interagissant plus avec le domaine LD de RoXaN. Ces mutants ont d’abord été testés afin de voir si l’interaction NSP3/RoXaN était impliquée dans la régulation de la traduction des ARNm viraux. Nous n’avons vu aucun effet de RoXaN dans la traduction. Dans la deuxième partie de ce travail, nous avons montré que l’infection par le Rotavirus induisait l’accumulation nucléaire de la PABPC1. En utilisant les mutants de NSP3 n’interagissant plus avec RoXaN, nous avons montré que l’interaction NSP3/RoXaN était nécessaire, en plus de l’interaction de NSP3 avec l’eIF4G, pour la localisation nucléaire de PABPC1. De plus, nous avons montré que le domaine LD de RoXaN correspondait à un signal d’export nucléaire. A partir de nos résultats, nous faisons l’hypothèse que RoXaN joue un rôle dans l’export nucléaire de PABPC1 liée aux ARNm cellulaires polyadénylés. Ainsi, l’interaction RoXaN-NSP3 en bloquant cet export, renforcerait l’inhibition de la traduction des ARNm cellulaires et pourrait aussi bloquer l’export d’ARNm de gènes impliqués dans la réponse antivirale.

  • Titre traduit

    Nuclear localization of poly(a) binding protein upon rotavirus infection involves the interaction of nsp


  • Résumé

    Rotavirus nonstructural protein NSP3 interacts specifically with the 3' end of viral mRNAs, with the eukaryotic translation initiation factor eIF4G, and with RoXaN, a cellular protein of yet-unknown function. By evicting cytoplasmic poly(A) binding protein (PABP-C1) from translation initiation complexes, NSP3 shuts off the translation of cellular polyadenylated mRNAs. We show here that PABP-C1 evicted from eIF4G by NSP3 accumulates in the nucleus of rotavirus-infected cells. Through modeling of the NSP3-RoXaN complex, we have identified mutations in NSP3 predicted to interrupt its interaction with RoXaN without disturbing the NSP3 interaction with eIF4G. Using these NSP3 mutants and a deletion mutant unable to associate with eIF4G, we show that the nuclear localization of PABP-C1 not only is dependent on the capacity of NSP3 to interact with eIF4G but also requires the interaction of NSP3 with a specific region in RoXaN, the leucine- and aspartic acid-rich (LD) domain. Furthermore, we show that the RoXaN LD domain functions as a nuclear export signal and that RoXaN tethers PABP-C1 with RNA. This work identifies RoXaN as a cellular partner of NSP3 involved in the nucleocytoplasmic localization of PABP-C1.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (165 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.143-164

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine). Service Commun de la Documentation. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08PA114848 B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.