Etude théorique de résonances de photoassociation et photodissociation

par Rachidi Osseni

Doctoral thesis in Physique

Sous la direction de Olivier Dulieu et de Maurice Raoult.

  • Alternative Title

    Theoretical study of photoassociation and photodissociation resonances


  • Pas de résumé disponible.


  • Abstract

    Ce travail s’inscrit dans le contexte de l’étude théorique des processus de formation de molécules froides et comporte deux volets : (i) la modélisation de la photoassociation d’atomes froids par une approche MQDT (Multichannel Quantum Defect Theory) appliquée au dimère de rubidium 85 ; (ii) la dynamique collisionnelle du complexe de Van der Waals ArNO (i) La photo-association consiste à associer une paire d'atomes d'un piège d'atomes froids à l'aide d'un laser de fréquence appropriée, pour former une molécule excitée, le plus souvent dans des niveaux vibrationnels très élevés, c'est à dire de faible énergie de liaison. Dans certains cas, la photoassociation peuple deux états électroniques couplés par spin-orbite. La dynamique du système se décrit alors comme une résonance, résultant de l’interaction d’un niveau lié isolé en interaction avec le quasi-continuum. Les énergies des niveaux de ce système couplé sont obtenues numériquement par une méthode de discrétisation de variables (DVR). Les caractéristiques des résonances (positions et largeurs) sont obtenues en introduisant dans la méthode DVR un potentiel optique convenablement choisi. L’approche MQDT permet également de décrire un tel système au moyen d’un nombre restreint de paramètres de façon à ce qu’ils reproduisent les mêmes résultats que l’approche purement numérique (DVR+potentiel optique), et nous avons discuté leur interprétation physique. (ii) Le complexe de Van der Waals ArNO constitue un cas prototype pour l’étude d’un système triatomique. Nous nous intéressons plus particulièrement à la photodissociation de complexe, pour laquelle existent des données expérimentales récentes. Il s’agit de tester notre approche numérique pour le traitement de la photodissociation au seuil, qui représente le processus inverse de la photoassociation entre atomes et molécules froids. Nous représentons la dynamique de la collision ArNO en coordonnée de Jacobi, et nous déterminons la matrice de collision par résolution numérique du système d’équations couplées associés. Nous avons tout d’abord calculé la section efficace et les rapports de branchements du produit NO de photo-dissociation. La comparaison avec les résultats expérimentaux récents fait apparaître plusieurs différences qui nous ont conduit à discuter le rôle des conditions expérimentales et la qualité de la représentation des états électroniques. Nous avons valider nos surfaces de potentiels obtenus par une méthode semi-empirique par comparaison avec des surfaces issues d’un calcul de chimie quantique de grande taille. Nous avons étendu l’étude de la photodissociation au seuil où des résultats expérimentaux sont aussi disponibles. Nous avons isolé les résonances de photodissociation et proposer une interprétation

Consulter library

La version de soutenance existe as a paper

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 209-215

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2008)336
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.