Etude du rôle du facteur de transcription Microphthalmia (Mitf) dans la différenciation de la rétine

par Natacha Marie Laure Cigna

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Biologie du développement

Sous la direction de Simon Saule.


  • Résumé

    Le developpement de l'œil fait intervenir un ensemble de facteurs sécrétés qui vont permettre l'expression d'une combinatoire de facteurs de transcription spécifiques à l'origine de la différenciation de ce tissus. Le facteur de transcription Mitf, une protéine à domaine bHLH-LZ, est impliqué dans la différenciation des cellules pigmentées (rétine pigmentaire (EPR) et mélanocytes issus des crêtes neurales). Mitf code plusieurs isoformes différant par leur extrémité amino-terminale du fait de l'utilisation de promoteurs alternatifs exprimés de manière tissu-spécifique. La forme A est principalement exprimée dans l'EPR alors que la forme M est spécifique des mélanocytes. Dans ce travail, nous avons contritué à mettre en évidence la présence d'un signal d'export nucléaire de Mitf (NES). Localisé dans la partie commune de ces isoformes (après la fin de la crémaillère à leucine), ce signal d'export CRM1-dépendant semble cependant être utilisé de manière différentielle. Ainsi, la forme A présente une localisation subcellulaire nucléaire et cytoplasmique alors que la forme M est spécifiquement détectée dans le noyau des cellules. Enfin, le contrôle de l'export de Mitf est réalisé en partie par la kinase GSK3-β à travers la phosphorylation d'une sérine particulière localisée à proximité du NES (S399 pour Mitf-A et S298 pour Mitf-M) en favorisant la l'accumulation de cette protéine dans le cytoplasme. Nous avons également étudié l'interférence de Mitf avec la voie de signalisation Sonic hedgehog (Shh). Nous avons mis en évidence l'existence d'une coopération de Mitf et Shh dans l'induction de la pigmentation. Dans des cultures primaires de neurorétine, la présence simultanée de Shh et Mitf se caractérise par une "épithélialisation" des foyers pigmentés ainsi qu'une augmentation de leur taille et une réduction de leur surface indiquant dans ce cas un contrôle de la prolifération cellulaire. Cette interaction peut s'exercer par la régulation transcriptionnelle de l'expression de Shh par Mitf via un élément de réponse présent dans le promoteur Shh appelé boîte M. Ce contrôle serait dépendant de l'isoforme de mitf considéré. De plus, l'expression spatio-temporelle de Mitf et Shh semble coïncider au cours du développement de l'oei de poulet indiquant que ce processus pourrait avoir lieu in vivo.

  • Titre traduit

    Study of the role of the transcription factor Microphthalma (Mitf) in the retina's differentiation


  • Résumé

    Eye development requires a set of secreted factors driving the combined expression of specific transcription factors which ultimately lead to differentiation. The BHLH-LZ transcription factor Mitf is involved in pigmented cell differentiation (retinal pigmented epithelium (EPR) and neural crest cell derived melanocyte. Mitf encodes several isoforms whose expression from tissue-specific promoter lead to differences in their N-terminal-ends. The A form is mainly expressed in EPR whereas the M form is specifically detected in melanocytes. In this study we contributed to show evidence of a nuclear export signal (NES) within Mitf. Located in the comon C-terminal end of these isoforms (just after the leucine zipper), this CRM1-dependent NES seems to be used in a differential way. Thus, Mitf-A is found both in the nucleus and the cytoplasm whereas Mitf-M is only detected in the nucleus. This export of Mitf is controlled in part by the kinase GSK3-β through the phosphorylation of a specific serine (S399 for Mitf-A and S298 for Mitf-M) which causes an accumulation of Mitf in the cytoplasm. We also adress the relationship between Mitf and the Shh signaling pathway. We showed evidence for a role of Mitf and Shh in the induction of the pigmentation. In primary cultured neuroretina cells , the co-transfection of these two genes caused an epithelialization of the pigmented foci icobime to an increase of their number and the diminution of their size, indicating a combine effect of these Shh and Mitf in the proliferation. This interaction may take place by a transcriptionnal modulation of Shh expression by Mitf through a reponse element called M box. This control would be isoform dependent. Moreover, the spatio-temporal expression of Mitf and Shh in chicken eye development seems to be the same indicating that this process could occur in vivo.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 147-167

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2008)145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.