Etude des tumeurs annexielles du pelvis féminin en IRM fonctionnelle : mise au point des techniques et applications cliniques.

par Isabelle Thomassin-Naggara

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Charles-André Cuenod.

Soutenue en 2008

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La caractérisation préopératoire des tumeurs annexielles est déterminante pour la prise en charge chirurgicale. L’IRM fonctionnelle dynamique avec injection (DCE-MRI) permet une optimisation de la caractérisation des tissus. Les tumeurs annexielles se distinguent selon leur courbe dynamique de rehaussement qui reflètent l’immaturité de la paroi vasculaire et l’expression du VEGFR-2 sur les cellules endothéliales. En vue d’une analyse quantitative du rehaussement, il est souhaitable de réaliser une séquence turbo-FLASH avec des angles élevés pour obtenir une dynamique de rehaussement optimale associée à une quasi linéarité de la relation entre le signal et la concentration de gadolinium. L’initialisation par un modèle de Kéty étendu stabilise la modélisation compartimentale à 4 paramètres qui permet la description la plus complète des échanges entre les compartiments vasculaire et interstitiel. L’optimisation de l ’acquisition et du post traitement des datas ont permis la réalisation d ’une analyse quantitative de la prise de contraste, analyse reproductible et pertinente pour comprendre les phénomènes physiopathologiques au sein des tissus. Dans le domaine des tumeurs annexielles, la perfusion tissulaire et la fraction volumique sanguine sont plus élevées dans les tumeurs malignes que dans les tumeurs bénignes. Enfin, l ’analyse quqntitative du rehaussement a permis la mise en évidence de données pertinentes sur la perfusion du myométre et tout particulièrement du myomètre interne qui pourrait avoir une rôle majeur dans l ’avenir dans le cadre des programmes de procréation médicalement assistée

  • Titre traduit

    Functional MR imaging for the characterization of adnexal tumors


  • Résumé

    The preoperative characterization of adnexal tumors is crucial for surgical care. Dynamic contrast enhanced MR imaging (DCE-MRI) allows an optimization of the tissue characterization. Adnexal tumors differ according to their dynamic curve enhancement, which reflect the immaturity of the vascular wall and the expression of VEGFR-2 on endothelial cells. For a quantitative analysis of enhancement, a turbo-FLASH sequence with high angles is better to get both optimal dynamic enhancement range and an almost linear relationship between the signal and the concentration of gadolinium. Initialization by a extended Kéty model stabilizes our two-compartmental model which allows the best description of exchanges between the capillary and the interstitial spaces. Using quantitative DCE MRI, malignant adnexal tumors display higher tissue perfusion and blood volume fraction than benign tumors. Finally, quantitative DCE-MRI is a suitable, non-invasive tool to assess physiological microvascular states and variations in normal myometrium, and could potentially be used to assess the role of the inner myometrium in assisted reproductive therapy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple 173-[160] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 163-170

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2008)116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.