Etude des facteurs écologiques et écotoxicologiques impliqués dans la réussite d’incubation chez la tortue luth Dermochelys coriacea de Guyane Française

par Elodie Guirlet

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Écologie

Sous la direction de Marc Girondot et de Krishna Das.


  • Résumé

    La tortue luth, Dermochelys coriacea, présente une réussite d’incubation relativement faible en comparaison aux autres espèces de tortues marines. Ce faible taux a été attribué à une mortalité embryonnaire accrue plutôt qu’à une infertilité, mais les causes spécifiques de cette mortalité restent peu connues. Les espèces longévives, comme la luth, sont plutôt vulnérables à une mortalité adulte élevée, qui peut entraîner d’importants déclins des effectifs. Cependant, sur le long terme, un faible recrutement des juvéniles peut aussi considérablement jouer sur la dynamique d’une population. A Yalimapo, en Guyane Française, la réussite d’incubation est encore plus faible que sur les autres sites de ponte de l’espèce ce qui pose réellement le problème du recrutement des juvéniles et du renouvellement des effectifs de cette population. Comprendre les causes de ce faible succès de reproduction est donc primordial pour assurer la conservation de cette espèce. Au cours de cette thèse, je me suis intéressée à l’effet de certains facteurs écologiques (prédation, place du nid sur la plage) et écotoxicologiques (niveaux de contamination dans le sang et les œufs en éléments traces métalliques et composés organochlorés) sur la réussite d’incubation des nids. Il est apparu en premier lieu que le choix du site de ponte par la femelle avait un impact direct sur la réussite d’incubation, en jouant sur la densité de prédation et les risques d’inondation et d’érosion des nids. Dans un second temps, la présence de contaminants dans les œufs a confirmé l’existence d’un transfert maternel de la femelle vers ses œufs qui expose les embryons à une source de pollution dès les premiers stades de développement, souvent les plus sensibles. Les relations doses effets restent à évaluer pour déterminer le risque encouru par les tortues face au problème de la pollution environnementale. De plus, l’utilisation des isotopes stables a permis de détecter que des femelles différant dans le nombre d’années séparant deux saisons de reproduction, présentaient également des différences dans leurs sites d’alimentation (situation géographique, qualité environnementale du site) soulevant le problème de la contamination des adultes par ingestion de leurs proies. Cette thèse a permis de confirmer l’importance des facteurs écologiques dans la réussite d’incubation et de souligner l’existence des facteurs écotoxicologiques qui, jusqu’à ce jour, n’avaient pas été envisagés chez la tortue luth.

  • Titre traduit

    Ecological and ecotoxicological factors affecting the hatching success of the leatherback turtle Dermochelys coriacea in French Guiana


  • Résumé

    Leatherback turtles, Dermochelys coriacea, have relatively low hatching success in comparison to other marine turtle’s species. This low hatching rate is largely a result of high embryonic mortality rather than infertility, but the specific cause remains unknown. Long lived species such as leatherbacks are more vulnerable to excessive adult mortality that results in dramatic population decline. However, low hatching success could result in long term declines caused by a recruitment of juveniles too low. Leatherbacks populations have already suffered from dramatic decline. On the Yalimapo beach, in French Guiana, hatching success is lower than on other nesting sites for this species, stressing the problem of recruitment of the population. Therefore, understanding causes of low hatching success would be an important conservation step towards preventing extinction in this species. During my thesis, I investigated the role of ecological (predation and nest site location) and ecotoxicological factors (blood and egg contamination in trace elements and organochlorine compounds) on the hatching success of nests. First, nest location has been shown to have an important effect on predation and inundation rate that decreased hatching success. Second, a maternal transfer of contaminants from females to their eggs was assessed, raising the question of deleterious effects of environmental contaminants on embryos development, a very sensitive stage to contaminants. Dose-effects relationships between contaminants and hatching success need to be assessed to establish risk of environmental pollution for leatherbacks. The use of stable isotope analysis in females differing in the number of years between two reproductive seasons made possible to highlight different feeding areas used by those females. These feeding grounds differed in their geographical location, but also in the quality of the preys available in terms of level of contamination by environmental pollutants raising the question of adult contamination. This thesis confirmed the importance of ecological factors for hatching rate and highlighted the existence of ecotoxicological factors, which have not been studied yet for the leatherback turtle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (188 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2008)108
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.