Des grains cométaires en laboratoire : premiers résultats de la mission Stardust

par Faustine Grossemy

Thèse de doctorat en Physique. Astrophysique

Sous la direction de Janet Borg.

Soutenue en 2008

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ma thèse porte sur l’analyse par SXRM (Synchrotron X-Ray Microscopy) et spectroscopie µ-FTIR (micro Fourier Transformed InfraRed) de grains de la comète Wild 2 collectés par la mission Stardust. Les analyses SXRM ont permis de déterminer leur composition élémentaire, tout en étudiant leur ralentissement dans l’aérogel. Une étude XANES (X-Ray Absorption Near Edge Structure) au seuil du fer montre que les informations concernant la particule incidente sont préservées dans la particule finale. Des cartographies de µ-fluorescence X ont permis de déterminer la composition élémentaire des grains de Wild 2, montrant que, normalisés au fer, Ca, Ti, Cr, Mn, Ni, Ge, et Se sont présents en abondances chondritiques. Un enrichissement en Cu, Zn et Ga est observé et indiquerait qu’au moins une partie de la matière réfractaire de Wild 2 s’est formée tardivement, à partir d’un gaz appauvri en les éléments les plus réfractaires. Le soufre semble sous-abondant, ce qui signe sans doute un processus de condensation incomplet, stoppé avant que la totalité du soufre ait pu se condenser. L’analyse par µ-FTIR, complétée par de la spectroscopie Raman, de grains extraits de l’aérogel montre que la matière organique de Wild 2 est dominée par la présence d’îlots de carbone aromatique reliés entre eux par des ponts aliphatiques. L’étude de la bande à 3. 4µm montre que les chaînes aliphatiques sont plus longues (ou moins ramifiées) que dans les IDPs et les grains du milieu interstellaire (MIS). La comparaison avec les observations du MIS diffus montre que la matière organique de Wild 2 n’est clairement pas interstellaire et semble plus simple, moins mature, que celle contenue dans les grains du MIS.

  • Titre traduit

    Cometary grains in the laboratory : first results of the Stardust mission


  • Résumé

    My thesis is dedicated to SXRM (Synchrotron X-Ray Microscopy) and µ-FTIR (micro Fourier Transformed InfraRed) analyses of comet Wild 2 samples brought back to Earth by the Stardust mission. SXRM experiments allowed the study of both the elemental composition of Wild 2 grains and their slowing down into the aerogel. A XANES study at the edge of iron shows that the information concerning the incident particle is preserved in the terminal particle found at the end of the track. Fluorescence mappings were used to determine the elemental composition of comet Wild 2, showing that, normalised to iron, Ca, Ti, Cr, Mn, Ni, Ge and Se are present in chondritic abundances. Enrichments in Cu, Zn and Ga are observed, indicating that at least a part of the refractory phase of Wild 2 formed during a late stage of nebular condensation from a gas phase depleted in most refractory elements. Sulphur seems depleted, which is surely a clue for an incomplete condensation process, stopped before all the sulphur is condensed. The µ-FTIR study coupled to Raman studies of grains extracted from the aerogel shows that organic matter in Wild 2 is dominated by aromatic rings linked together by aliphatic chains. The study of the 3. 4µm band shows that the aliphatic chains are longer (or less branched) than in IDPs and grains from the interstellar medium (ISM). Comparison with observations of the diffuse ISM reveals that organic matter in Wild 2 is clearly not interstellar and appears less mature than in interstellar grains.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par [CCSD] à Villeurbanne

Des grains cométaires en laboratoire : premiers résultats de la mission Stardust

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVI-230-[53] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 199-223

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2008)89

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf-T609
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.