Approche monographique de la traduction littéraire : Proust en Bulgare

par Anna Vateva

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-René Ladmiral et de Jean-François Jeandillou.


  • Résumé

    La constitution de ce travail procède de notre expérience traductive. Concrètement parlant, il a pour point de départ notre traduction en bulgare d'un recueil de morceaux choisis tirés de l'oeuvre de Marcel Proust À la recherche du temps perdu. Dans un sens plus général, le praticien que nous sommes s'est tourné vers la théorie dans le but d'éclairer et par là d'améliorer sa pratique. La partie théorique de ce travail est consacrée à la réflexion sur la traduction en général et sur notre pratique en particulier. Dans un premier temps nous examinons quelques problèmes théoriques fondamentaux. Leur exposé s'articule autour de deux axes principaux : la question du littéralisme et la question du rapport entre la théorie et la pratique. Nous abordons ces questions à travers l'examen de trois points de vue différents : la métaphysique de la traduction, la poétique de la traduction et la traductologie. Dans un deuxième temps, nous exposons les éléments de notre démarche traductive. La présentation du travail préparatif est suivie de l'analyse de notre traduction. Cette analyse se propose de cerner la transposition de la systématicité du texte proustien et de comparer nos choix de traduction avec ceux, effectués par les traductrices des versions bulgares existantes. La théorie de la traduction et l'activité de traduire se trouvent dans un rapport d'éclairage mutuel. Analyser sa propre pratique à l'aide des outils traductologiques possède des vertus autodidactiques inestimables. L'accumulation de données concrètes issues de l'introspection effectuée par des traducteurs sert de base pour les études théoriques consacrées à la traduction.

  • Titre traduit

    Monographical approach of literary translation : Proust in Bulgarian


  • Résumé

    The constitution of this work stems from our translation experience. Specifically, its starting point is our translation in Bulgarian of a collection of extracts from A la recherche du temps perdu by Marcel Proust. In a broader sense, the practitioner that we are turned to the theory in order to clarify and thereby improve his practice. The theoretical part of this work is devoted to reflection on translation in general and on our practice in particular. At first we examine some fundamental theoretical problems. Their presentation revolves around two main themes: the question of literalism and the relation between theory and practice. We tackle these issues through the consideration of three différent perspectives: metaphysics of translation, poetic of translation and translating science. Secondly, we ondine the elements of our specific experience. The presentation of preparatory work is followed by analysis of our translation. This analysis aims to identify the transposition of the systematic nature of the proustian text and to compare our translation choices with those made by the Bulgarian translaters of the existing versions. Translation theory and practice are in a mutual lighting. Analyzing his own practice using theoretical tools is an extremely useful experience. The accumulation of data derived from translators' introspection serves as basis for theoretical studies on the translation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (600 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-214

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-193 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.