Les artistes germano-turcs en Allemagne de 1961 à nos jours : entre création d'une diaspora et création en diaspora

par Jack Nall

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Thierry Dufrêne.


  • Résumé

    La création artistique germano-turque débute officiellement avec la venue des premiers ouvriers turcs en Allemagne (le l'Ouest suite aux accords signés entre la Turquie et la R. F. A. Pour survivre à ces nouvelles conditions dans un pays étranger, certains ouvriers se sont réfugiés dans l'écriture et la peinture pour échapper à la dureté de leur réalité en diaspora. De quelle façon crée -t-on en diaspora ? C'est à la suite de différents traités, dont celui d'Ankara en 1963 que le recrutement allemand en main-d'ccuvre turque débute. Dès les années soixante, par l'écriture, le cinéma et la peinture les germano-turcs n'ont cessé d'exprimer leur vision personnelle de l'exil, du pays perdu, de la difficile adaptation à l'Allemagne, du sentiment aliénant de leur altérité. Les artistes germano-turcs de la seconde génération ont préféré une approche plus identitaire de leur oeuvre jusqu'à chercher à ne plus être perçus comme des artistes d'origine immigrée. Cependant, la scène artistique allemande était-elle prête à ce bouleversement et à cette confrontation qui remettait en cause certains fondements mêmes de la société allemande ? Ces artistes ont analysé ces changements des années du Mur à la réunification, répondant à leur manière à certains phénomènes inquiétants, comme la montée de la xénophobie née d''un très fort sentiment de frustration de la part des anciens allemands de l'Est qui s'estimaient floués. Les artistes germano-turcs ont apporté un second souffle -. La création nationale et internationale allemande, en contribuant à son rayonnement, même si à de nombreux égards, ce phénomène reste encore circonscrit à des milieux alternatifs. Ces artistes symbolisent néanmoins une nouvelle identité allemande et citoyenne, cosmopolite et soucieuse d'un enrichissement mutuel.

  • Titre traduit

    ˜The œGerman Turkish artists in Germany from 1961 to nowdays : from the creation of a diaspora to creation in diaspora


  • Résumé

    Thé German 7-urkish artistic création offrcially starts ,rith thé seulement qf thé ffrsv irorkers in West German}', after commercial contracta ,rere signed behreen Turkey and Western Germany. Ta be able to bare their new conditions of living in a foreign connu), sonie ,rockers found confort through uritingt painting or lacer one making movies. /loir hegan thé nrrkish diaspora in Germany? w'hat are thé aspects of urlistic creation. ? offThé Treaty gPAnkara negociated in 1963. Reinforced thé German gouvernemental ambition to recruite turkish rockers. This treaty iciali_ed thé seulement of umkish ,rockers. In thé aiches, by ,rritingi making movies and painting, thé German-7brkish have not stopped expressing thé subjectivit}> of their own expérience: thé Peeling of exile. Thé ancestors country left behind, thé d fficulty to adapt ta Gerrmarry. Thé impression of aliénation due to their parucularity. At thé start German-Tarrkish art ,ras an art of revendication, but an évolution is to he nouced since thé artists of thé second génération concentrated themselves on their personnal identiry•. But chia art is not only an art of identiry, sonie of thé artists critici-e thé fact chat critiques and institutions considerate and classify, their art as immigrant art ,rock. But irere thé German artisuc institutions ready for such changes, chat had conseyuences on german sociery and gennan rnentalities? These artists have anal}sed thé progressiv metamorphosis of Germany during thé Wall years and after thé reunificalion, ans,rering in their oirn ,ray to an anguisihing phenanena, such as thé raising ofxenophobia. The Gerrnan Turkish artists have brought new birth to thé national institutions in Germany, giving although an other international image. Even though chia germent turkish creation is stil/ for a large aspect of if, an underground creation It'evertheless. Chia creation symbolises a rtew gernan identiry. Open to cultural exchange and avare of thé richness of such relation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (545 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 285-311

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-182 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.