La médicalisation contemporaine du corps féminin : le cas de la consultation gynécologique

par Laurence Guyard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Martine Segalen.

Soutenue en 2008

à Paris 10 .


  • Résumé

    Ce travail porte sur la médicalisation du corps de la femme telle qu'elle est mise en oeuvre dans le cadre de la consultation de gynécologie médicale. L'approche qualitative de cette recherche s'appuie sur l'observation de consultations menées dans deux centres hospitaliers parisiens, un centre de PMI de l'Essonne et un cabinet libéral de la banlieue ouest de Paris ainsi que sur des entretiens réalisés auprès de femmes âgées de 22 à 70 ans et de gynécologues femmes et hommes. Un détour sur les conditions d'émergence de cette spécialité médicale et sur les débats qui l'ont traversée ces dernières années dévoile les enjeux corporatistes au coeur desquels s'inscrit sa féminisation et qui ont conduit les femmes à construire une rhétorique présentant leur genre comme un atout pour la santé et le suivi des femmes. En prenant le modèle dramaturgique proposé par Goffman comme cadre d'analyse de cette interaction, le rôle et le jeu des acteurs se sont révélés être largement déterminés par la nécessaire neutralisation de la dimension intime et potentiellement sexuelle de cette consultation et ce quel que soit le genre du gynécologue. Dans ces conditions, parler du corps intime ou de sexualité ne va pas de soi et n'est possible que lorsque le corps nu n'occupe pas toute la scène et selon des modalités et des codes langagiers spécifiques. Enfin, à travers l'analyse des discours tenus et des traitements prescrits, les mécanismes par lesquels s'imposent les normes médicales ont été mis au jour. Jeu des Bavoirs et du genre contribuent de concert à faire de cette consultation un espace de normalisation du corps biologique, sexuel et esthétique.

  • Titre traduit

    The contemporary medicalization of woman's body : the case of gynaecological consultation


  • Résumé

    This work deals with contemporary medicalization of women's body in the context of the gynaecological consultation. This research's qualitative approach is based on consultations observations done in two Parisian hospitals, one PMI center in Essonne and one gynaecologist's office in the western Parisian suburb, as well as interviews performed with women aged from 22 to 70 years old and mate and female gynaecologists. An analysis of the social and political conditions in which this médical speciality has emerged and the study of the debates that occurred recently in the public space about this profession reveal corporatists' and gender's stakes that led female gynaecologists to build a rhetoric presenting their gender as an advantage for women's health. Taking Goffman's dramarturgical model as an analytical frame of this interaction, roles and acting of the actors engaged have turned out to be largely determined by the necessary neutralization of the intimate and potentially sexual dimension of this consultation and this, whatever the gender of the gynaecologist. In these conditions, talking about the intimate body or about sexuality is not so obvions and requires the use of specific language. Finally, through talks and treatments analysis, we have revealed the mechanisms by which women are led to accept and integrate the medicalization of their body.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 300-318. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-181

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2008PA100181
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.