Canoë-Kayak, des torrents au stade d’eau vive : sociologie des pratiques et ethnographie des apprentissages

par Antoine Marsac

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Jacques Defrance.


  • Résumé

    Historiquement, le canoë-kayak s'est constitué autour du principe de libre circulation sur les cours d'eau et sur un imaginaire touristique de la nature. Dès l’après-guerre, des parties de rivières se sont fermées à la navigation, conduisant les kayakistes à rechercher de nouveaux espaces de pratique. Des sites d'eau vive sont alors identifiés et classés durant les années soixante-dix, selon deux logiques non exclusives pour les pratiquants français. Une logique « naturelle », fondée sur un environnement instable et sauvage est liée aux conceptions touristiques et sportives de la nature (cas de l’Ubaye et la Rivière des Marsoins à la Réunion). Une logique artificielle est organisée autour d’aménagements (barrages, rivières artificielles), de l'implantation de piquets de slalom sur un plan d'eau à la création d'un parcours artificiel urbain (Stade d’eau vive de Cergy). A partir de ces deux logiques, cette thèse s’attache à décrire l’organisation des kayakistes via l’urbanisation des sports de nature. Ce faisant, il s’agit de jeter un regard croisé sur la rationalisation du geste sportif et la normalisation du fait urbain. Comment les kayakistes adaptent-ils les pratiques d’eau vive, de la nature à la ville ? L’urbanisation de l’activité, liée au processus de « sportivisation », induirait une stabilité des conditions et des dispositions sociales de pratique, en particulier en slalom, discipline olympique. Si l'activité est fondée sur un idéal de libre exploration de la nature, le canoë-kayak est aujourd'hui pratiqué par des citadins dont la socialisation et l’apprentissage se produisent en milieu aménagé. Un dispositif artificiel déplace les contraintes de l'activité, transformant le sens premier des usages ludiques (de la descente de rivière au freestyle) et les représentations qui les accompagnent.

  • Titre traduit

    Canoeing, from torrents to wild water Stadium : Sociology of practices and ethnography of learnings


  • Résumé

    Historically, canoeing is based on the principle of free circulation on water streams and on a tourism-oriented overview of nature. In post-war years, rivers were closed to navigation, which led kayakers to search for new spaces to practice. In the seventies, sites of wild water have been identified and classified following two logics. The first logic is a natural one, which relies on an unstable and wild environment, and is associated with tourist and sports conceptions of nature (cf. The case of Ubaye and the Porpoise River on Reunion Island). An artificially-built logic organizes itself around developments (dams, artificial rivers), from setting-up slalom poles on surface of water to the out of nothing creation of an artificial run (Wild water Stadium of Cergy). This thesis, which is based on both logics, attempts to describe the organization of kayakers via the urbanization of natural sports. This consists more precisely in studying a cross approach of the rationalization of the sports movement and of the normalization of the urban fact. How do the kayakers adapt the practices of wild water from nature to the city? Bound to the process of “sportivisation”, the urbanization of the activity would increase stability of the conditions and of the disposition of practice, especially for slalom, which is a Olympic discipline. Kayaking is now practised by city-dwellers, whose socialization and learning occur in a developed environment. An installation like the one in Cergy changes the constraints of the activity, and thus the sense of play habits (from river kayaking to freestyle) and the representations accompanying them.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (576 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.553-575. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-171 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.