Dynamique linguistique et rapports à l'apprentissage du français par des adultes maghrébiens en milieu migratoire

par Jamila Sebbar

Thèse de doctorat en Sociolinguistique

Sous la direction de Françoise Gadet.

Soutenue en 2008

à Paris 10 .


  • Résumé

    J’ai conduit mon étude sociolinguistique auprès d’adultes maghrébins apprenant le français dans un contexte migratoire. Le profil social des sujets, étant hétérogène à plusieurs égards, a permis de relever des regards croisés sur les significations sociales de la langue. L'exploration du matériau langagier s'est articulée autour des thématiques de la migration, des déplacements socioculturels et des répertoires langagiers reconfigurés au contact de la société française. En interrogeant les rapports des migrants à la langue en tant que code social et en tant qu’objet d’apprentissage, ils se dégagent des corrélats sociaux et individuels de l’apprentissage du français et des imbrications multiples de la langue du pays d’installation dans la vie des sujets. Dans ce travail, il est également question de considérer la dynamique linguistique des sujets à travers leur pratique langagière déclarée et la place octroyée aux langues en présence (la langue maternelle et le français). Il s’avère que les mutations géographiques sont concomitantes à des mutations culturelles et linguistiques propres au projet d’insertion dans la société française et que l’apprentissage du français n’en est pas moins qu’une pratique sociale fortement liée à la notion du changement social dans son sens le plus large. Le champ de la formation linguistique des migrants adultes en France devra reposer sur une approche sociolinguistique et pragmatique en gardant en ligne de mire la notion de contact de langues et de cultures et ses conséquences sur la trajectoire linguistique des individus.

  • Titre traduit

    Linguistic dynamic and links to french learning by maghrebian adults in a migratory context


  • Résumé

    I led my sociolinguistic study within maghrebian adults learning french in a migratory context. The social profile of the subjects, being heterogeneous in several considerations, allowed to raise cross glances upon the social meanings of language. The data analysis is articulated around the themes of migration, sociocultural shifts and the linguistic repertories configured within the contact of french society. By questioning the relationship to french as a social code and as an object for learning, we discover social and individual correlations and multiple overlaps of the language of the host country in the life of the subjects. This study aims also at studying the linguistic dynamic of the subjects through their declared linguistic practice, and the place granted to available languages (the native tongue and french). The geographical changes are concomitant with cultural and linguistic changes specific to the project of insertion in the french society and the learning of french is then, not less than a social practice strongly linked to the notion of social change in its broadest direction. The field of the linguistic training of adult migrants in France will have to rest on a sociolinguistic and pragmatic approach focused on the concept of contact between languges and cultures and its effects on the linguistic trajectory of individuals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (409 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 256-264

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-136
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.