La christianisation du rituel funéraire dans l'aire culturelle grecque : un phénomène de longue durée

par Hélène Bernier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Evelyne Patlagean.

Soutenue en 2008

à Paris 10 .


  • Résumé

    La thèse étudie de manière interdisciplinaire les processus de création, d'évolutions et de continuités à l'oeuvre dans le rituel funéraire en Grèce (Grèce continentale, insulaire, cités d'Asie Mineure et du Pont) sur une période de longue durée allant du Ier s. Ap. J. -C. Jusqu'à la période byzantine. Certains éléments rituels sont étudiés jusqu'à l'époque contemporaine. Après avoir observé d'un point de vue anthropologique les particularités et les fonctions du rituel funéraire en Grèce avant l'implantation du christianisme, ainsi que les rapports entre les eschatologies « païennes » diffusées à l'époque impériale et les pratiques rituelles, l'interrogation porte sur les modifications provoquées par l'adoption d'une nouvelle eschatologie et sur les formes de créations d'une nouvelle norme en matière funéraire, largement véhiculée par les textes scripturaires, canoniques, hagiographiques ou patristiques et les produits de la pastorale. La confrontation entre ces sources normatives et celles issues de la pratique (archéologie, épigraphie, iconographie funéraire) permet de mettre en évidence un phénomène de dédoublement du rituel. D'une part l'adaptation d'un nouvel apparat funéraire aux exigences sotériologiques chrétiennes se met en place dans des proportions sensibles, ainsi qu'une nouvelle définition des usages spatiaux de la mort. D'autre part la continuité d'un ensemble d'éléments montre la permanence d'une cohérence rituelle antérieure au christianisme, qui repose sur des représentations parfois incompatibles avec le nouvel horizon religieux. Cet état de fait peut s'expliquer par la pérennité des fonctions du rituel funéraire mais aussi grâce à des éléments contextuels propres au christianisme primitif, comme la mise en place du culte funéraire des martyrs. Les voies de la christianisation du rituel funéraire dessinent un modèle complexe de conversion, alliant aux innovations une stratification des anciennes pratiques et représentations.

  • Titre traduit

    ˜The œChristianisation of funerary Ritual in Greek cultural Erea


  • Résumé

    The thesis examines in an interdisciplinary way the processes of creation, evolutions and continuities who step in the funerary ritual in Greece (Continental Greece and its ides, cities of Asia Minor, Cyprus and cities of Pontus) in a long lasting period spreading from the first century A. D through the early Christian and Byzantine periods. Elements of the ritual continuities are further explored until the modem end even contemporary epochs. Alter having stated in an anthropological point of view the particularities and functions of the funerary ritual in Greece before Christian era, as well as the correlations between the "pagan" imperial's eschatologies and ritual's practices, we explore the modifications provoked by adoption of the new religious eschatology. The creation of a new norm in funerary malter widely spread by scriptural, canonicat and hagiographical texts and patristic and homiletic literature can be stated. The confrontations of these normative sources with testimonies issued from actual practices (archeology, epigraphy, funerary iconography) allow us to put light on a phenomenon of ritual's duplication. On the one band a avide phenomenon showing adaptation of new funerary apparatus to the Christian soteriology's necessities take place, as well as new definitions of spatial usages of death. On the other band, continuity within an amount of elements shows strong permanencies from the pagan ritual which is not dismembered but homogenous and coherent, manifesting incompatibilities with Christian religious horizons. This duplication could be explained due to stability within long lasting ritual's functions but also to contextual elements as the setting of a peculiar funerary cuit of the martyrs. Transformations within the funerary ritual emphasize a complex pattern of Christianization shaped by stratification and innovation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (780 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 2-35 (T. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-121 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1276
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.