Racines populaires d’un art savant : innovations cubistes et pratiques ordinaires de création (1907-1914)

par Claire Le Thomas

Thèse de doctorat en Histoire de l'art contemporain

Sous la direction de Thierry Dufrêne et de Daniel Fabre.

Soutenue en 2008

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse s’attache à comprendre les conditions d’apparition des innovations techniques et matérielles cubistes. Les analyses traditionnelles expliquant l’introduction de matériaux et de procédés non artistiques dans les œuvres cubistes se sont trop souvent restreintes à l’étude des interrogations plastiques auxquelles étaient confrontés ces artistes sans prendre en compte le contexte à l’intérieur duquel ces innovations ont vu le jour. Pourtant, étant donné leur nature même – le recours à des savoir-faire n’appartenant pas aux beaux-arts et à des objets tirés de la réalité – et la rupture sans précédent qu’elles constituent dans les méthodes de création, le rôle joué par les éléments contextuels devrait être questionné. Au moyen d’une enquête historique et ethnographique sur les avant-gardes montmartroises, il s’agit d’abord de redessiner le milieu dans lequel vivaient G. Braque, P. Picasso, J. Gris et H. Laurens afin de déceler ce qui aurait pu rendre possible et pensable l’invention des papiers collés et des constructions. Les pratiques populaires de fabrication manuelle à partir d’éléments courants et parfois récupérés apparaissent alors comme l’environnement technique le plus susceptible d’avoir favorisé ces innovations. Pour évaluer la manière dont ces usages de création domestique ont préparé l’introduction de matériaux et de procédés hétéroclites, ce travail procède ensuite à une analyse comparative entre les activités créatrices ordinaires, telles qu’elles sont décrites dans les livres de travaux manuels de l’époque, et les pratiques cubistes, étudiées à travers les œuvres et les commentaires des artistes sur leur travail. Le dessein de cette étude est donc de mettre en évidence les relations tissées entre des événements historiques, une situation sociologique, des idéologies, un environnement technique et des types d’expression plastique pour montrer que les innovations cubistes sont le fruit de données relatives à l’histoire sociale d’une époque.

  • Titre traduit

    Commons Roots of a High Art : Cubists Innovations and Ordinary Practices of Creation (1907-1914)


  • Résumé

    This dissertation tries to understand the innovative techniques and materials used by cubists and the conditions in which they appeared. Traditional analyses have not paid enough attention to the context in which the cubists innovations occurred whereas their very nature – the introduction of inartistic materials and processes – and the unprecedented break they constituted in method, calls into question the part played by contextual factors. Through an historic and ethnographic enquiry into the Montmartrian avant-garde, this study begins by describing the environment in which G. Braque, P. Picasso, J. Gris and H. Laurens lived in order to reveal what in the milieu made possible for these Cubists to create papiers collés and constructions. Thus, the previously common practice of manually making objects with everyday or second-hand items is most likely the technical source of these innovations. Subsequently, in order to estimate the way these domestic practices of fabrication prepared the way for the introduction of heteroclite materials and techniques, this study provides a comparative analysis of ordinary handicraft activities and Cubists’ practices. For the former, it examines the artisanal handbooks and manuels of the period. For the latter, it examines the works of art as well as the commentaries left behind by the artists. The aim is to point out the interactions between the historical context, the sociological environment, prevalent ideologies, the technical background of the artists and artistic expression in order to highlight how the cubist’s innovations were a product of the social history of this period.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Les presses du réel à Dijon

Racines populaires du cubisme : pratiques ordinaires de création et art savant


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (892 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.431-498

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-87 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3803
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Les presses du réel à Dijon

Informations

  • Sous le titre : Racines populaires du cubisme : pratiques ordinaires de création et art savant
  • Dans la collection : Oeuvres en sociétés
  • Détails : 1 vol. (428 p.)
  • ISBN : 978-2-84066-785-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 411-[429]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.