Les troubles liés à l’usage de substances à l’adolescence : éléments psychologiques de vulnérabilité et de protection : une étude longitudinale

par Ingrid Gillaizeau

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Anne Andronikof-Sanglade et de Serge Sultan.

Soutenue en 2008

à Paris 10 .


  • Résumé

    Dans cette étude, nous avons recruté 79 adolescents, âgés de 15 ans et scolarisés dans différents lycées de la région parisienne. L’objectif était de déterminer les caractéristiques psychologiques permettant de différencier les adolescents qui présenteront un Trouble lié à l’usage de substances (DSM-IV) dans les deux ans à venir, des adolescents qui n’en présenteront pas. La première évaluation consiste en la passation d’un questionnaire de consommation, du Rorschach S. I (Exner, 1974/2003) et du MMPI-A (Butcher &coll. , 1992). Deux ans plus tard (17 ans), les participants sont à nouveau évalués sur leur consommation. L’étude de la personnalité fait ressortir deux profils. Les adolescents qui présentent un Trouble sont moins centrés sur soi et moins narcissiques. Ils ont une pensée moins autonome. Ils sont moins individualistes et plus sensibles aux critiques des autres. Les adolescents Sans Trouble sont plus centrés sur soi et plus narcissiques. Ils ont une pensée plus autonome. Ils sont plus individualistes et moins sensibles aux critiques des autres. Ainsi, un trouble lié à l’usage de substances pourrait relever d’une problématique identitaire, relativement classique à l’adolescence. Les éléments de vulnérabilité et de protection pourraient se résumer à ce difficile passage de la sécurité « d’être comme » à l’assurance « d’être soi-même ».

  • Titre traduit

    Substance Use Disorders in Adolescence : Psychological factors of vulnerability and protection : a longitudinal study


  • Résumé

    In this work, 79 adolescents aged 15 years old were recruited in various secondary schools in the Paris region. The aim of this study was to determinate the psychological differences between those who would present a Substance Use Disorder (DSM-IV) within the next two years from those who would not. The test battery at intake was a consumption questionnaire, the Rorschach SI (Exner, 1974/2003) and the MMPI-A (Butcher &coll. , 1992). Two years later (when aged 17), participants are retested on their consumption. Two different profiles are revealed by the study of personality. Adolescents with Disorder are less self-centred and narcissistic. They are less autonomous in mind, less individualist and more sensitive to critics. Adolescents Without Disorder are more self-centred and narcissistic. They are more independent in mind, more individualist and less sensitive to critics. Therefore, a Substance Use Disorder could be a matter of identity, relatively classical to adolescents. The psychological factors of vulnerability and protection could be summarised to this difficult passage from the security of "being like other" to the assurance of "being oneself".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (380 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 246-260

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-79 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.