Croissance et aménagement urbain à Libreville (Gabon) : l’impasse foncière

par Annie Beka Beka

Thèse de doctorat en Urbanisme et aménagement

Sous la direction de Guy Burgel.

Soutenue en 2008

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le fait le plus marquant de ces quarante dernières années est la transformation majeure de Libreville, à cause d’une croissance urbaine très rapide. Elle se caractérise par une forte concentration de population et une expansion spatiale spectaculaire dues principalement aux mouvements migratoires. Toutefois, l’arrivée constante massive et non contrôlée des populations dans la ville a entraîné la prolifération des quartiers sous intégrés, densément bâtis et insalubres. Les migrants n’ayant à leur disposition des parcelles non viabilisées, colonisent des espaces vides, inconstructibles, ce qui n’est pas sans conséquences sur le plan de la distribution paysagère et par là même de l’aménagement urbain, et surtout de la précarité foncière qu’elle occasionne. En effet, lorsque les nouveaux migrants arrivent, leur principale préoccupation est de se trouver un logement, le plus souvent à côté du parent ou ami le premier arrivé. La puissance publique n’étant plus capable de proposer les terrains viabilisés à cause de la crise économique, légitime l’illégalité en régularisant les terrains qui, au départ ont été acquis de manière illégale. La ville de Libreville s’est développée sans aucun schéma directeur d’aménagement. La réglementation foncière existante ne garantit pas l’accès à la propriété foncière pour tous ; les procédures d’accès à la propriété sont longues et complexes, ce qui est de nature à décourager ceux qui veulent s’y aventurer. Comment faciliter l’accès à la propriété foncière au plus grand nombre, tout en respectant le développement harmonieux de la ville ? Nous avons proposé une révision des procédures, en les adaptant aux mœurs et coutumes des populations.

  • Titre traduit

    Growth and urban development in Libreville (Gabon) : the land impasse


  • Résumé

    The most striking of these last forty years is the major transformation of Libreville, because of a very rapid urban growth. It is characterized by a high concentration of population and a dramatic expansion space mainly because to migratory movements. However, the constant arrival massive and uncontrolled populations in the city led to the proliferation of sub-integrated neighbourhoods, densely built and unhealthy. Indeed, when new immigrants arrive, their main concern is to find a roof. They have not at their disposal plots; colonize the empty spaces, inconstructibles, mostly beside the parent or the friend, first arrived in Libreville. This illegal occupation of spaces leads inevitably impact on the distribution plan landscape, and hence of urban development and especially the precarious land it caused. The public no longer able to offer land because of economic crisis, legitimate illegality by regulating land that originally were acquired unlawfully. Libreville has grown without any pattern of urban development. The existing land regulations do not guarantee access to the land for the greatest number. The procedures are lengthy and complex, which is likely to discourage those who want to venture. How to facilitate access to property to the greatest number, while respecting the harmonious development of the city? We have proposed revision procedures, adapting to the mores and customs of the people.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (318 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 297-314

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 08 PA10-51

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2620
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.