Territoire et hiérarchie dans une société à maison bas-commingeoise : permanence et changement. Des bois, des champs, des prés (Haute-Garonne)

par Anne Sourdril

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Georges Augustins.

Le président du jury était Jean-René Trochet.

Le jury était composé de Georges Augustins, Jean-René Trochet, Françoise Zonabend, Marc Deconchat, Eric Garine.

Les rapporteurs étaient Jean-René Trochet, Françoise Zonabend.


  • Résumé

    Face aux mutations contemporaines des mondes ruraux, la compréhension de la capacité des sociétés rurales à se reproduire et à organiser leurs territoires est un enjeu crucial. Cette thèse d’ethnologie est intégrée aux travaux de recherche pluridisciplinaires d’un laboratoire d’écologie du paysage. Elle vise à mieux comprendre les dynamiques conjointes des sociétés et des territoires dans le Bas-Comminges, en Haute-Garonne. Les sociétés bas-commingeoises présentent des capacités à assimiler le changement et sont marquées par un système social spécifique, dit « à maison », qui a la particularité d’entraîner une stabilité des patrimoines fonciers. L’étude ethnographique de la transmission, des limites et de la composition des patrimoines depuis le début du 19ème siècle et l’intégration des données collectées dans un Système d’Information Géographique vont révéler le lien entre une organisation sociale et son territoire. Les résultats s’articulent en trois points. (1) Les patrimoines sont effectivement stables au cours des deux derniers siècles. La société étudiée présente une forte hiérarchie sociale. Le statut social est fondé sur la richesse foncière et le maintien de son patrimoine de génération en génération. (2) On constate que, pour les Bas-Commingeois, il est nécessaire de détenir mais aussi de cultiver la terre pour faire se perpétuer son statut. Leur objectif est de respecter un principe d’autonomie des propriétés et une diversité des pratiques et de l’occupation du sol. (3) Le maintien de sa place au sein de la hiérarchie passe aussi par une implication des acteurs locaux au sein des institutions du village. Le respect de ces principes a entraîné une permanence de l’organisation du territoire et une adaptation du système aux mutations du monde rural. Cette étude répond à des questions posées sur les dynamiques des espaces agricoles et forestiers et apporte une contribution dans la compréhension des capacités des mondes ruraux à se perpétuer.

  • Titre traduit

    Territory and hierarchy in a bas-commingeoise house-centered society : permanence and change. Forest, fields, meadows (Haute-Garonne)


  • Résumé

    Facing the contemporary changes of the rural worlds, the comprehension of the ability of the rural societies to reproduce and organize their territories is a crucial stake. This PhD in Ethnology is integrated into the pluri-disciplinary researches of a landscape ecology laboratory. The aims of the study are to understand the dynamics between societies and territories in rural societies of the Bas-Comminges, in Haute-Garonne (France). Those societies have the capacities to assimilate changes and are marked by the presence of a specific social system, known as “the house-centered system”, which characteristic is to involve the stability of the real estate. The ethnographic study of the inheritance, the limits and the composition of the real estate since the beginning of the 19th century and the integration of the data collected in a Geographical Information System will reveal the bond between a social organization and its territory. The results are articulated in three points. (1) The real estates are stable during the last 2 centuries. The studied society presents a strong social hierarchy. The social status is based on the land richness and its maintenance from generation to generation. (2) It is noted that it is necessary for the Bas-Commingeois to hold but also to cultivate the land to remain its statute. The objective of the owners is to respect a principle of autonomy of the properties and a diversity of the practices and cover of the land. (3) The maintenance of the status within the hierarchy also passes by an involvement of the Bas-Commingeois within the village’s institutions. The respect of these principles induces the permanence of the territory and an adaptation of the system to the changes of the rural world. This study answers questions about the dynamics of agricultural and forest spaces and contributes to a better understanding of the capacities of the rural worlds to survive.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.