Une approche relationnelle de la genèse organisationnelle dans les entreprises de la « nouvelle économie » : le cas des start-up françaises de biotechnologie

par Georges Nseké Missé

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-François Chanlat.

Soutenue en 2008

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    Un nouveau mode de production se met en place à partir des avancées des sciences de la vie, de concert avec l’émergence et la concrétisation de nouvelles formes organisationnelles et partenariales basées sur l’évolution des liens entre le monde académique, l’industrie, et la finance. Ce changement est l’œuvre de la R&D, aux politiques publiques et aux activités de transfert de technologies (laboratoires universitaires vers la création de structures privées). Dès lors, au moment où les visions long terme sont difficiles à établir pour bon nombre d’organisations, la question de leur pérennité devient centrale pour les Sciences de Gestion. Le choix de notre recherche a privilégié les études portant sur les ressorts de la pérennité organisationnelle à partir d’une méthodologie qualitative. En effet, la dynamique culturelle des acteurs a servi de vecteur à la compréhension de la dynamique d’évolution de ces firmes à partir d’une méthode inductive et longitudinale sur trois années d’études. Les résultats obtenus ont permis d’expliquer la cohérence conceptuelle entre la dynamique à l’origine de la proactivité constatée au travers des activités de « reliance » culturelle et organisationnelle et la survie des entreprises de notre échantillon

  • Titre traduit

    ˜A œrelational approach to the organizational genesis in “new economy” companies : French biotechnology start-up cases


  • Résumé

    A new production method, brought about by life scientific advances has been adopted with the emergence of new organizational structures and partnerships based on growing links between the academic world, industry and finance. This change has been brought about by R&D, to public policies and to technology transfer activities (academic laboratories to private structures). Thus, when a long term vision is hard to obtain for numerous organizations, the organizations’ durability becomes the main focus for managerial sciences. Our research choice favoured studies on organizational durability by way of a qualitative method. Indeed, the cultural dynamic of the actors has served as a vector in the understanding of the changing dynamic of these firms from an inductive and longitudinal method during three years. The results obtained explain the conceptual coherence between the dynamic from noted proactivity to cultural and organizational reliance activities, and the survival of the companies in our cross-section

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (578 p.)
  • Annexes : bibliogr. 460 ref. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.