L' exil blesse mon cœur : pour une histoire culturelle des artistes algériens en France : 1962-1987

par Naïma Yahi

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Benjamin Stora.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche se propose de faire le récit de l’histoire culturelle des artistes algériens en France, du lendemain de l’indépendance algérienne en 1962 jusqu’à la fin de la mode beur en 1987. Cette thèse s’appuie sur une chronologie culturelle des Algériens en France et sur l’analyse des principales œuvres produites. Notre réflexion porte également sur les conditions de production, le degré de réception de ces œuvres et analyse les publics : les artistes algériens on-t-ils un public en France ? De quel(s) type(s) ? Quelles sont les caractéristiques de l’expression culturelle algérienne en France ? Qu’est ce qu’un artiste algérien en France ? Quels sont les circuits de financement dont ces artistes bénéficient ? Quels messages véhiculent ces œuvres ? Avec quel accès à la médiatisation ? Dans une première partie, nous verrons comment les thèmes de la guerre d’Algérie et de l’exil transcendent la littérature algérienne de langue française et le répertoire musical des Algériens en France. Dans une seconde partie, nous analyserons comment l’immigration algérienne use de l’action culturelle comme d’un moyen de revendication sociale et politique dans le cadre de concerts et de pièces de théâtre. Enfin, dans une dernière partie, nous décrirons les circonstances qui président à l’avènement médiatique des artistes issus de la seconde génération, qui donnent sens au concept de société multiculturelle.

  • Titre traduit

    The exile hurts my heart : for a cultural history of Algerian artists in France : 1962-1987


  • Résumé

    This research proposes to analyse the cultural history of the Algerian artists in France from the Algerian independence, in 1962 until the end of the « beur » fashion in 1987. This dissertation is based on a cultural chronology of the Algerians in France and the analysis of major works. Our reasoning considers the conditions of production, the degree of reception and describes the audience: Does the Algerian cultural expression have a public in France? What are the characteristics of the Algerian cultural expression in France? What is the definition of an Algerian artist in France? What sort of financial resources do benefit to the Algerian artists? What are the main messages conveyed by these works? What media coverage do they have? And what sort of audience? Firstly, we will see how the topics of the Algerian War and exile transcend the Algerian literature written in French and the Algerians’ musical repertoire in France. Secondly, we will analyse how Algerian immigration uses cultural action as a mean of social and political demands, through concerts and plays. Lastly, we will describe the circumstances in which the media coverage of the « beur » artists of the « second generation » improves, and eventually give meaning to the concept of multicultural society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (529 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 506-525. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3261/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.