La recherche des précurseurs : lectures critiques et scolaires de Vittorio Alfieri, Ugo Foscolo et Giacomo Leopardi dans l'Italie fasciste

par Stéphanie Lanfranchi

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de Xavier Tabet, Jean-Louis Fournel et de Monica Galfré.

Soutenue en 2008

à Paris 8 en cotutelle avec Firenze, Università degli studi .


  • Résumé

    La thèse porte sur le traitement de trois classiques de la littérature italienne durant les vingt-deux années du régime fasciste italien. Ces trois classiques sont : Vittorio Alfieri (1778-1803), Ugo Foscolo (1778-1827) et Giacomo Leopardi (1798-1837). Elle analyse d'une part la place qui est réservée à ces trois poètes dans les histoires littéraires de l'époque, en la comparant avec la production analogue précédente, et les questions esthétiques et thématiques qu'abordent le plus souvent les critiques littéraires, qu'ils soient d'inspiration fasciste ou antifasciste. Elle étudie d'autre part la spécificité du régime totalitaire, et sa vocation à s'approprier du culte de ces trois poètes et à en contrôler les lectures, principalement par le biais de l'enseignement – via les manuels et les programmes scolaires – et des institutions officielles qu'il crée de toute pièce ou qu'il phagocyte. À travers la description d'un corpus très varié, comportant les textes critiques méconnus ou oubliés des années 1920 et 1930 ainsi que des documents scolaires, des textes officiels, des lettres et différentes formes de témoignage, cette étude pose la question plus générale de l'instrumentalisation de la littérature dans le totalitarisme et du caractère particulier du fascisme italien.

  • Titre traduit

    In search of forerunners : reading Vittorio Alfieri, Ugo Foscolo and Giacomo Leopardi during the Italian fascism


  • Résumé

    This work explores how three reknowned authors from Italian literature were read and interpreted during the twenty-two years of Italian fascism. The three authors are : Vittorio Alfieri (1749-1803), Ugo Foscolo (1778-1827) and Giacomo Leopardi (1798-1837) One the one hand, the thesis demonstrates the place each author occupied in the histories of Italian literature that were written during the fascist period, and the esthetical and thematical points most frequently touched upon by critics studying the three poets. It considers both works written by critics who were partisans of fascism, and those who were against it. On the other hand, the thesis also studies the unique ways in which the totalitarian regime controlled and used literature for propaganda aims, especially through educational and official institutions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (non paginé [ca 570 p.])
  • Notes : Thèse soutenue en co-tutelle
  • Annexes : Bibliogr., 50 p. Fiches bio-bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2728
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.