Analyse des représentations de l'encéphalopathie spongiforme bovine à travers la télévision française : la "vache folle" dans tous ses états

par Sebastián Alexis Szkolnik

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Armand Mattelart.

Soutenue en 2008

à Paris8 .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur la manière dont la "vache folle" a été traitée à la télévision française à travers ses différentes périodes. Sachant que celle-ci constitue l'affaire de santé publique la plus médiatisée de l'histoire, elle montre à travers l'analyse de multiples expressions informationnelles que l'Encéphalopathie Spongiforme Bovine (ESB), avant d'être une "crise sanitaire", relève d'une "crise culturelle". Une première partie s'attache à exposer différentes réflexions sur l'acte de manger au croisement de multiples disciplines comme la Sociologie, l'Anthropologie et les Sciences de l'Information et de la Communication. Elle est nécessaire à la compréhension des pratiques culturelles en mutation constante rentrant en crise face à l'annonce d'un risque sanitaire. Les différentes représentations sur la folie bovine véhiculées par les chaînes hertziennes depuis 1990 font l'objet d’une deuxième partie montrant l'appropriation du concept par les industries de l'imaginaire. Une troisième partie expose concrètement comment l'ESB a été présentée à la société française dans ses différentes étapes par l'analyse des journaux télévisés. Elle découle dans la quatrième et dernière partie, où la "vache folle" devient l'objet des discussions cathodiques organisées par des émissions aux intentions narratives variables qui tentent de comprendre la nature de la naissante crise en 1996.

  • Titre traduit

    Analysis of the representation of the Bovine Spongiform Encephalopathy through the French television : the "Mad cow" in all its states


  • Résumé

    This research concerns the way the "mad cow" was treated on French television across its different periods. Knowing that this one constitutes the affair of public health most mediatized by history, it shows across the analysis of numerous informational expressions that Bovine Spongiform Encephalopathy (BSE), before being a "health crisis", is recovering of a "cultural crisis". A first party sets out to display different cogitation on the act to eat in the crossroads of numerous disciplines as Sociology, Anthropology and the Information and Communication Sciences. It is necessary for the understanding of cultural practices in constant mutation coming back in crisis facing the announcement of a health risk. The different presentations on bovine madness transported by the Hertzian chains since 1990 make the object of a second party showing the taking over of concept by the industries of the imagination. A third party displays in concrete terms how BSE was introduced to the French society in its different stages by the analysis of the television newspapers. It follows in the fourth and last party, where the "mad cow" becomes the object of cathodic debates organized by programs in the variable narrative intentions which try to understand nature of rising crisis in 1996.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (592 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 555-564

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Echirolles, Isère). Centre de documentation Yves de la Haye.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TV 579
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2688
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.