Le modèle de l'emploi européen (UE)

par Mónica Lizbet Falcon Morales

Thèse de doctorat en Sciences économiques. Études européennes

Sous la direction de Kostas Vergopoulos.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    Face aux exigences croissantes de la mondialisation de l'économie, le chômage et les transformations du marché du travail deviennent les grands défis de l'Union Européenne. La question de l'emploi apparaît comme un point fort de l'agenda européen, une référence sociale, mais la question principale est celle de savoir si l'action commune envisagée est susceptible d'y répondre et comment elle y parvient. Notre problématique fait état de la situation par rapport à l'implantation, à l'utilisation et à l'efficacité d'une alternative dont l'UE cherche de s'en sortir. Notre cadre théorique, portant à la fois sur les différentes théories relatives à l'apprentissage de l'emploi et sur les théories de l'intégration européenne, présente un historique de l'émergence de l'emploi comme sujet dans l'ensemble européen. Nous précisons les événements des années quatre-vingt-dix, durant lesquelles se construit un référentiel européen pour le traitement de l'emploi des Etats-membres, aux années deux mille où l'emploi devient un outil politique privilégié de légitimité de l'Union. Notre cadre se termine avec l'analyse de l'efficacité de l'établissement d'un "modèle de l'emploi européen" ; c'est-à-dire un cadre cognitif proposé aux Etats-membres, afin d'optimiser la gestion de sa politique de l'emploi. Nous ajoutons l'analyse de quelques convergences et différences de l'Espagne, la France et le Royaume-Uni qui nous permettent d'examiner la limite dans laquelle le "modèle" peut influer sur la forme et le contenu de chaque politique nationale.

  • Titre traduit

    ˜The œEuropean employment model


  • Résumé

    In front of increasing requirements of the economic globalization and its repercussions in the work world, the employment becomes a main preoccupation of the national policies. Employment seems a crucial subject of the European agenda, a social reference but the established common action is controversial. The unemployment and the transformations of the labor market become the great challenges of the Union. In this thesis we set out to study how, in a situation of monetary union and of unemployment rise, the EU can resolve it, through the implantation, the use and the effectiveness of a common strategy to deal with the employment. Our theoretical framework, after a survey on the various theories about the employment, and next on the theories of European integration in general, displays a short history of the emergence of employment like subject in the European set. We specify the events of the Nineties, during which a European reference frame for the treatment of the use of the Member States is built, at the years two thousand where employment becomes a privileged political tool of legitimacy of the Union. Our framework finishes with the analysis of the effectiveness of the establishment of a "European employment model", i. E. A cognitive framework proposed to the Member States, in order to optimize the management of its Employment Policy. We add the analysis of some convergences and differences of Spain, France and the United Kingdom, which enable us to examine limited in which the "model" can influence the form and the contents of each national policy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (357 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 320-342

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2675
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.