Epistemic modalities in spoken standard Tibetan

par Zuzana Vokurková

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Linguistique générale

Sous la direction de Bohumil Palek et de Nicolas Tournadre.

Soutenue en 2008

à Paris 8 en cotutelle avec l'Univerzita Karlova (Prague) .

  • Titre traduit

    = Les modalités épistemiques en tibétain standard parlé


  • Résumé

    Cette thèse est une étude des modalités épistémiques en tibétain standard parlé. Celles-ci sont généralement exprimées par un système de terminaisons verbales appelées 'les terminaisons épistémiques'. Elles véhiculent différents degrés de certitude du locuteur concernant la réalité de son énoncé. La thèse est composée de cinq chapitres. Le premier chapitre théorique traite de la modalité en général et de ses corrélats, le temps et l'aspect. Nous nous appuyons sur les travaux de Palmer (1986), Dik (1997) et Gosselin (2005). Le second chapitre est une présentation de la situation linguistique au Tibet et une caractéristique morphologique et syntactique du tibétain standard parlé. Le troisième chapitre se concentre sur le système des terminaisons épistémiques en les analysant des points de vue conceptuel, fonctionnel et syntactique. Nous montrons que ces terminaisons, tout comme les terminaisons évidentielles (médiatives) véhiculent également des valeurs évidentielles (sensorielle, factuelle, égophorique) et qu'elles sont en principe employées dans les phrases affirmatives et négatives, et non dans les phrases interrogatives. Le quatrième chapitre est une classification de différents types des terminaisons épistémiques. En tout, nous décrivons 44 terminaisons épistémiques et construisons leur paradigme aspecto-temporel. Enfin, le cinquième chapitre traite de la compatibilité des verbes secondaires avec les terminaisons épistémiques. Pour conclure, une douzaine de types des terminaisons épistémiques sont employés dans la langue parlée. Ils diffèrent par leur degré de certitude, le temps-aspect, la valeur évidentielle, l'emploi géographique et la fréquence.


  • Résumé

    This dissertation is a study of epistemic modalities in spoken Standard Tibetan. They are generally conveyed by a system of verbal endings called 'epistemic endings'. These endings express various degrees of the speaker's certainty of the actuality of his utterance. The dissertation consists of five chapters. The first chapter is theoretic dealing with modality in general, and with the related categories of tense and aspect. I draw on the works of Palmer (1986), Dik (1997) and Gosselin (2005). The second chapter presents the linguistic situation in Tibet and characterizes spoken Standard Tibetan morphologically and syntactically. The third chapter concentrates on the system of epistemic endings analyzing them from a conceptual, functional and syntactic point of view. It is demonstrated that epistemic endings, just like evidential endings, also convey secondary evidential meanings (sensory, factual, egophoric) and that they are normally used in affirmative and negative sentences, and not in interrogative sentences. The fourth chapter is a classification of the various types of epistemic endings. Altogether, 44 epistemic endings are described and their tense-aspect paradigm is built. Finally, the fifth chapter deals with the compatibility of the secondary verbs with epistemic endings. In conclusion, a dozen of types of epistemic endings are commonly used in the spoken language. They differ in the degree of certainty, the tense-aspect, the evidential meaning, the geographic use and the frequency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-377 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 325-337. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2665
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.