L'architecture comme origine, destination et support d'inscription pour la peinture et la sculpture : le Double Plateau de Buren au Palais-Royal

par Adil Alkenzawi

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Jean-Louis Déotte et de Jacques Boulet.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    La thèse a inscrit les critiques de Buren et son œuvre dans une problématique originale, celle de l'origine de l'œuvre d'art et son insertion au monde, à travers laquelle (1) la transformation époquale de la sensibilité commune par l'esthétique des appareils modernes, leurs supports et modes de diffusion (la déshumanisation et la mécanisation de l'œuvre d'art et la poïétique de sa reproductibilité / convertibilité), (2) les conditions de possibilité d'être et de signifier de l'œuvre d'art en tant qu'achèvement du monde qu'elle nie, (3) les modalités d'existence artistique de la peinture et de la sculpture de Buren, leurs époqualité et temporalité, (4) les séries, leurs conditions d'émergence, de convergence et de divergence, (5) les interférences des rapports de la doctrine aux œuvres,…ont été révélés. La spécificité de Buren : (I) la prise de l'architecture comme origine, destination et milieu d'inscription pour la peinture et la sculpture avec pour objectif la négation de l'œuvre d’art et son origine et pour cause la modernité, (II) l'invention des rayures en 1965 et sa transformation en un "appareil-œuvre d'art", avec son double aspect critique et créatif. Son universalisation a permis à Buren la multiplication des supports d'inscription en passant de la toile aux lieux publics comme deux supports d'inscription du rêve, et l'inauguration d'une temporalité spécifique caractérisée par trois séquences exprimant l'évolution de l'œuvre globale de Buren : 1. Sauvage, 2. éphémère, 3. Monument ; comme l'exprime le Double Plateau dont la singularité est issue (1) du jeu de la convertibilité qui fait devenir la sculpture dans un rapport à l'architecture : "architecturalisme", (2) de l'invention d'un équivalent contemporain d'un support d'écriture urbaine ancien : le plateau (substitution), (3) de la prolongation d’un projet urbain continu et inachevé et de l'annulation d'une mémoire du Palais comme monument, (4) du support de l'œuvre comme forme, (5) de l'œuvre en tant qu' "éclatement" et "environnement ", (6) d'un bouleversement des conditions de la production et de la réception des œuvres d'art (désessentialisation), (7) de la déconstruction du Musée.

  • Titre traduit

    Architecture as origin, destination and support of inscription for painting and sculpture : Buren's Double Platform in the Royal-Palace


  • Résumé

    The thesis investigated Buren's criticisms and creative work and inscribed them in an original problem area, that of the origin of the work of art and its insertion in the world, through which (1) the epochal transformation of the common sensitivity by the aesthetic of the moderns "appliances", their supports and modes of diffusion (the de-humanisation and the mechanization of the work of art and the poetic of its reproducibility / convertibility), (2) the conditions of possibility of being and signifying of the work of art comprehended as accomplishment of the world it denies, (3) the modes of artistic existence of Buren's painting and sculpture, their "epochality" and "temporality", (4) the interference of the relations between doctrines and creative works, …were revealed. The specificity of Buren : (I) the consideration of architecture as origin, destination and support of inscription for painting and sculpture, with the negation of the work of art and its origin as objective and the modernity as cause, (II) the invention of colored stripes in 1965 and its transformation in a "appliance-work of art", with its double critique and creative aspect. Its universalization has enabled Buren the multiplication of inscription supports, passing from the canvas to the public spaces as two supports of inscription of the dream, and the inauguration of a specific temporality characterized by three sequences expressing the evolution in Buren's global work : (1) savage (illegal), (2) ephemeral, (3) monument; as his Double platform of columns in the Royal Palace can express. The uniqueness of this artefact is issue from (1) the convertibility play which creates the becoming of the sculpture in a specific relation to architecture : "architecturalism", (2) the invention of a contemporary equivalent of an ancient support of "urban writing" : the "platform" (substitution), (3) the extension of a continued and unachieved urban project and the cancellation of a memory of the Royal-Palace as a monument, (4) the support of the work of art as form, (5) the work of art as "exploded totality" and "environment", (6) an upheaval of the conditions of the production and reception of the works of art (de-essentialization), (7) deconstruction of the Museum.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (584 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 559-584

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2664

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4249
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.