La place et le rôle des villageois dans le processus de mise en oeuvre de la politique agraire au Mozambique : le cas des communautés Ajaua de la province de Nyassa : 1975 à 2005

par José Alberto Raimundo

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Pierre-Philippe Rey.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    La question centrale de cette thèse analyse la place et le rôle des paysans du Mozambique dans le processus de mise en oeuvre de la politique agraire. Il s'agit d'une tentative d'explication des processus sociaux et économiques affectant la réalité des zones rurales d'après l'indépendance du pays (depuis 1975 jusqu'en 2005), donc un exemple de ce qui s'est passé dans ces zones avec la communauté Ajaua qui habite la province de Nyassa, plus précisément des villages de Miala, Unango, Mapudjé et Malulo situés au nord du district de Sanga. L'auteur cherche à comprendre les rapports qui se sont établis entre l'Etat et ces paysans, aussi bien les aspects les plus importants de la vie de cette communauté rurale (leurs intérêts, leur positionnement et leur production). Il analyse d'abord l'organisation de la vie de cette communauté avant l'influence capitaliste et coloniale (afin de restituer la cohérence et la dynamique des pratiques et institutions domestiques anciennes), aussi bien pendant la domination coloniale (pour analyser les caractéristiques de la domination coloniale au niveau de ces communautés). Ensuite, il se consacre à l'étude de la stratégie du développement agricole du pays à l'époque post-coloniale et à l'analyse des comportements de la communauté cible à l'égard de ces stratégies de développement. Finalement, il analyse la situation actuelle des villages étudiés, pour identifier les changements importants qui s'opèrent au niveau économique, politique, social, et géographique.

  • Titre traduit

    ˜The œplace of the villagers in the implementation of agricultural policy in Mozambique : a case of study of Yao communities in Niassa Province


  • Résumé

    This dissertation analyses the place and role of peasants in Mozambique within the framework of the implementation of agrarian policies. It is an attempt at accounting for the economic and social processes bearing on rural areas in the period after the country's independence, i. E. An illustration of what has occurred in these areas with the Yao community which lives in Niassa province, especially in the villages of Miala, Unango, Mapudjé and Malulo in the north of the district of Sanga from 1975 (the year of Mozambique's independence) to 2005. The author seeks to understand the relationship between the State and peasants in the process of political, social and economic transformation which the rulers unleashed in Mozambique's rural world as well as the most important features of the life of these rural communities. First of all, an analysis of the organization of the economic, political and social life of these communities before capitalist and colonial influence (with a view to reconstructing the coherence and dynamic of old domestic institutions and practices) as well as during colonial domination (with a view to appraising the characteristics of colonial domination at the level of these communities) is undertaken. Secondly, a look is taken into the agricultural development strategy during the post-colonial period and into the behavior of the target community. Finally, there is an appraisal of the present condition of the studied villages in order to identify important changes taking place at the economic, political, social and geographic level.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (II-390 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 370-384

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2649
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.