Études sur la plasticité littéraire : manifestations du corps dans le roman moderne : Virginia Woolf, Samuel Beckett, Nathalie Sarraute, Louis-René des Forêts, Thomas Bernhard

par Anne-Laure Rigeade

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Tiphaine Samoyault.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le corps n’est pas un thème : il est une disposition de pensée qui fait tomber les limitations cloisonnant la pensée dualiste, les disciplines, la théorie contre la pratique. Nous avons voulu mesurer les effets de cette puissance de continuité sur l'analyse et la théorie littéraire. On en a cherché les manifestations dans les œuvres de Woolf, Beckett, Sarraute, des Forêts, Bernhard, en leur empruntant leurs propres catégories : le travail du corps ne saisit que dans cette approche interne. Nous y avons observé trois lois de continuité : l'image esthétique de l'œuvre s'inscrit dans le prolongement de la pensée qu'elle exprime (j'ai nommé "image-pensée" celle qui résume le projet de l'œuvre) ; le dépassement du dualisme fait surgir l'informe dans l'œuvre (douleur, animalité, scène) ; la théorie de l'œuvre en mouvement, de la vie littéraire (intertextualité, traduction, adaptation), est contaminée par son exemple qui finit par se confondre avec elle. Ces trois lois enregistrent respectivement l'action du corps sur l'analyse, l'action du corps sur les conditions de réception des œuvres, l'action du corps sur la théorie. Elles correspondent à nos trois dernières parties, après une première partie consacrée à une définition du corps, à la mémoire de ses emplois et à ses usages dans la théorie existante.

  • Titre traduit

    On literary plasticity : the body in modern fiction : Virginia Woolf, Samuel Beckett, Nathalie Sarraute, Louis-René des Forêts, Thomas Bernhard


  • Résumé

    Body is not a theme : it changes the way we are used to think by breaking the frontiers between the elements of dualism, between the fields of knowledge, and between theory and practice. We tried to discover how it manifests itself in the works of Woolf, Beckett, Sarraute, des Forêts and Bernhard. We observe that the "continuism" (vs dualism) the body introduces affects literature in three ways : first, each work produces an image that encloses it and reflects its esthetical program ; then, continuism makes esthetical forms fall into chaos (pain, animal, "scene") ; finally, literary theory that describes how literature lives ("intertextualité", translation, adaptation) is invaded by the analysis of its example so that they combine themselves. These three manifestations respectively describe the body's action on literary analysis, the body's action on our reception of the works, the body's action on theory. It is what we studied in our three latest chapters, after defining the word "body" and summarizing its use in the literary theory (first chapter)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (702 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 598-645. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2634
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.