Des rapports passionnels aux biens matériels et symboliques chez Maupassant

par Rivo Andriamparany Ranoelison

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Liliane Ramarosoa et de Jacques Neefs.

Soutenue en 2008

à Paris 8 en cotutelle avec l'Université Nord (Antsiranana) .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail – qui se divise en trois parties - est d'apporter quelques explications à la prolifération de personnages avares et / ou cupides chez Maupassant. Les deux premières parties sont consacrées à l'analyse sociocritique de ces romans et nouvelles de Maupassant, selon que l'histoire se déroule en milieu rural ou urbain. Cette analyse a permis de découvrir que derrière l'avarice et la cupidité dont font preuve les personnages se dissimulent des tensions sociales consécutives aux bouleversements sociaux nés des révolutions successives qui ont secoué la société. A la suite de ces révolutions, en effet, la réussite économique de la bourgeoisie l'érige en modèle pour toutes les classes (paysans, aristocrates, employés…), l'amène à contester la suprématie de la noblesse qui s'efforce par divers moyens de maintenir son hégémonie. Derrière la tendance à la rétention abusive ou à l'accumulation délictueuse voire criminelle de l'argent se profile des conflits idéologiques. Mais, chacune de ces deux classes a quelque chose à envier à l’autre. La bourgeoisie envie la naissance aristocratique de la noblesse, laquelle, désargentée, ruinée, convoite la fortune de l'autre. Dans la troisième partie, l'objectif est d’attribuer une dimension psychanalytique à ces tendances à l'avarice et à la cupidité afin de découvrir des motivations inconscientes des transformations sociales.

  • Titre traduit

    From relationships of passion to material and symbolic goods in Maupassant work


  • Résumé

    The main objective of this work, which is subdivided into three parts, is to provide some explanations and clarifications about the spread of avaricious and/or covetous people in Maupassant work. The first two parts are dedicated to the socio-critical analysis of these novels of Maupassant which addresses two distinct aspects: whether the story is taking place in the rural or urban area. The analysis showed that there is a hidden part behind the miserliness and cupidity of the characters; it is the existence of some social tensions that appeared after each social disruption caused by the successive revolutions that the society faced. In fact, the economic success of the bourgeoisie enabled it to become a model and reference class for many other classes (aristocrats, employees, country people…) and lead it to oppose the supremacy of nobility which was putting huge efforts to preserve its hegemony. Ideological conflicts are behind the tendency to abusively retain or criminally accumulate money. But each of these two classes has something to envy to the other. The bourgeoisie envies the aristocrat birth of nobility. The latter, which are penniless and ruined, lust after the fortune and wealth of the other. In the third and last part, the objective is to attribute a psychoanalytic dimension to these tendencies of miserliness and cupidity in order to discover what the unconscious motives behind the social transformations are.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (352 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 350-352

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2605
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.