Français et diglossie : décrire la situation linguistique française contemporaine comme une diglossie : arguments morphosyntaxiques

par Benjamin Massot

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Linguistique générale

Sous la direction de Mario Barra Jover.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    On a depuis longtemps fait le constat de nombreuses variantes grammaticales en français (la négation avec et sans "ne", SV(O) vs. La dislocation à gauche, etc. ), les unes étant valorisées et les autres stigmatisées. Dans ce travail, on défend l'idée que l'on a affaire à une situation de diglossie. Cela suppose que les locuteurs intériorisent deux grammaires : l'une, le "français démotique", est acquise "sur les genoux de la mère" et l'autre, le "français classique tardif", est acquise à l'école et à travers les institutions qui exigent son emploi. On place cette problématique dans un cadre qui requiert l'étude des productions spontanées, l'abandon de l'opposition oral-écrit et de son caractère explicatif, et une transcription phonologique des données. À travers l'étude du nombre, de la négation, et des alternatives à SV(O), on montre l'intérêt descriptif et typologique de décrire deux grammaires. Chaque grammaire ainsi décrite est plus consistante. Enfin, une étude de corpus observe un locuteur diglosse, qui n'active bien qu'une grammaire à la fois : il mélange par exemple la dislocation à gauche avec la négation sans "ne", mais jamais avec la négation avec "ne".

  • Titre traduit

    French and diglossia : the French contemporary linguistic situation as a case of a diglossia : morphosyntactic arguments


  • Résumé

    Grammatical variants in French have long been a well-known phenomenon (negation with or without "ne", SV(O) vs. Left-dislocation, etc. ), the first being valued, the latter being stigmatised. This work deals with arguments in favour of a case of diglossia. This assumes that the speakers internalise two grammars: the first, "Demotic French", is acquired at home and the second, "Late Classical French", is acquired at school and through the institutions that require its use. This problematic is developed in a framework requiring the study of spontaneous productions, the renunciation of the oral-written opposition and of its accounting properties, and a phonological transcription of the data. Through the study of Number, Negation, and the alternate structures to SV(O), the descriptive and typological advantage of describing two grammars is shown. Thus, both grammars become more consistent. Finally, a corpus study shows a diglossic speaker who indeed activates only one grammar at a time : for example, he mixes left-dislocation with the negation without "ne", but never with the negation with "ne".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (322 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 311-319

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2922
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2570
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.