French anticausatives : a diachronic perspective

par Steffen Heidinger

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Achim Stein et de Anne Zribi-Hertz.

Soutenue en 2008

à Paris 8 en cotutelle avec l'Universität Stuttgart .

  • Titre traduit

    = L'anticausatif français en perspective diachronique


  • Résumé

    This dissertation describes the emergence and spread of the French reflexive anticausative and the consequences of the emergence and spread for the already existing unmarked anticausative. With respect to the first issue, I argue, based on a corpus study, that the French reflexive anticausative emerged in the 12th century. I further show that the mechanism of language change can not be determined empirically and that the emergence can be modelled with both reanalysis and analogical extension as the relevant mechanism. I further argue that the underspecification of the French reflexive construction is a necessary condition for this change. As regards the spread of the reflexive anticausative, I argue on the basis of a corpus study that the spread is a slow and presumably irregular process, that has not yet come to an end. The innovation continuously spreads on the level of the verbal lexicon. It does so in a parallel fashion in different semantic verb classes and it does not spread from one semantic verb class to another. Finally, the consequences of this change for the unmarked anticausative are discussed from the perspective of the semantic relation between French reflexive and unmarked anticausatives. Based on a corpus study, I argue that the two types of anticausatives differ with respect to their aspectual and causal properties, but that this difference is a tendency and not absolute.


  • Résumé

    Cette thèse décrit la formation et la diffusion de l'anticausatif réflexif en français et les conséquences de ce changement linguistique pour l'anticausatif non-marqué. Concernant le premier sujet je pose sur la base d'une étude de corpus que l'anticausatif réflexif s'est formé au 12e siècle. De plus je montre que le mécanisme qui en est responsable ne peut pas être déterminé sur la base des données et que la formation peut être modelée soit par réanalyse soit par extension analogique. J'avance aussi l'hypothèse que la sous-spécification de la construction réflexive est une condition nécessaire pour la formation de l'anticausatif réflexif. En ce qui concerne la diffusion de l'anticausatif réflexif, je montre sur la base d'une étude de corpus qu'il s'agit d'un procès lent et irrégulier qui ne s'est pas encore achevé. L'innovation se diffuse continuellement dans le lexique verbal. Il se diffuse de manière parallèle dans différentes classes sémantiques de verbes et non pas d'une classe à l'autre. Finalement, les conséquences de ce changement pour l'anticausatif non-marqué sont discutées du point de vue de la relation sémantique entre l'anticausatif réflexif et l'anticausatif non-marqué. Sur la base d'une étude de corpus, je montre que les deux types d'anticausatifs se distinguent par rapport à leurs propriétés aspectuelles et causales, mais que cette différence n'est qu'une tendance et non pas absolue.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par De Gruyter à New York, Berlin

French anticausatives : a diachronic perspective


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (205 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 182-192

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2550
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par De Gruyter à New York, Berlin

Informations

  • Sous le titre : French anticausatives : a diachronic perspective
  • Dans la collection : Linguistische Arbeiten , 537
  • Détails : 1 vol. (VI-205 p.)
  • ISBN : 978-3-11-025134-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [197]-205
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.