Recherche sur l'identité et l'identification de la danse contemporaine coréenne : à travers les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis et la Biennale de la Danse de Lyon

par Sun Myung Oh

Thèse de doctorat en Esthétique, sciences et technologie des arts. Théâtre et danse

Sous la direction de Jean-Marie Pradier.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    Dans les années quatre-vingt-dix, la danse contemporaine coréenne s'est confrontée au monde de la danse contemporaine en Europe. L'objet de notre étude est d'approcher l'identité de cette danse contemporaine à travers les scènes françaises, celles des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis et celles de la Biennale de la danse de Lyon. Les chorégraphes coréens expérimentent actuellement une forme artistique intégrant créativité personnelle et dualité Orient – Occident. Les artistes contemporains coréens réunissent Orient et Occident, tradition et création, particulier et universel. Qu’est ce qu’une "essence coréanisée" dans un art chorégraphique à l'heure de la globalisation d'aujourd’hui? Nous nous sommes posé la question de l'existence d’une "essence coréenne", laquelle serait à identifier dans les chorégraphies coréennes, dès le début de notre travail. Il nous a semblé important de trouver une identité propre à la danse coréenne dans la mondialisation. Nous pouvons définir la "coréanisation" comme l'effort d'assimilation de la tradition à la danse contemporaine et la "décoréanisation" comme la fusion de la danse contemporaine sous toutes ses formes. Ce sont des travaux de recherche sur l'esprit et sur l'identité coréenne ; cela correspond à un effort vers l'harmonisation entre la Corée d'aujourd'hui et celle d'hier ou plutôt entre la conscience d'appartenance ethnique et l'universalité.


  • Résumé

    In the Nineties, the Korean contemporary dance was confronted with the world of the contemporary dance in Europe. The object of our study is to approach the identity of this contemporary dance through the French scenes, those of the "Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint-Denis" and those of "Lyon Dance Biennial". The Korean choreographers currently try out an artistic form integrating personal creativity and Orient- Occident duality. The Korean contemporary artists join together Orient and Occident, tradition and creation, individual and universal. What is a "Koreanized essence" in a choreographic art at the time of today globalization? We questioned ourselves about the existence of a "Korean essence", which should be identified in Korean choreographies, from the very beginning of our work. It seemed important to us to find an identity proper to the Korean dance at the time of globalization. We can define the "Koreanization" as the effort of assimilation of the tradition in the contemporary dance and the "De-Koreanization" as the fusion between identity of oneself and the particular body language, part of recognition of the body of the contemporary dance in all its forms. It is research tasks on the spirit and the Korean identity; that corresponds to an effort towards the harmonization between Korea of today and Korea of yesterday or rather between the conscience of ethnic membership and the universality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (306 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 299-306. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2548

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4288
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.