De la Terre sainte au paradis perdu : représentations de la Palestine et de ses communautés chez les Britanniques du mandat (1917-1948)

par Maggy Hary

Thèse de doctorat en Langues, littératures, et civilisations des pays anglophones

Sous la direction de Ann Thomson.

Soutenue en 2008

à Paris8 .


  • Résumé

    En 1948, près de trente après la conquête de Jérusalem par le Général Allenby pendant la Première Guerre Mondiale, les Britanniques quittent la Palestine. La Déclaration Balfour de 1917, dans laquelle la Grande-Bretagne s’était engagée à faciliter la création d’un Foyer national juif en Palestine sans porter atteinte aux droits de la communauté arabe, s’est révélé être une promesse impossible à tenir. Pendant trente ans, l’administration britannique du mandat a dû tenir le cap, prise entre des conflits intercommunautaires en Palestine et les tergiversations politiques du gouvernement de Londres. Cette thèse examine les perceptions britanniques de la Palestine et de ses communautés dans les sources privées des officiels du mandat. Elle révèle comment la culture biblique des officiels colore leurs représentations de la Palestine et influence leurs interprétations et leur gestion du conflit entre Arabes et sionistes. Les sionistes, tout d’abord perçus comme les propriétaires légitimes de la Terre sainte, sont censés, grâce à leurs capitaux et leur travail, restaurer la Palestine à sa splendeur passée. Mais certains Britanniques prennent la défense des fellahin et de leur société rurale et traditionnelle qu’ils estiment menacée par les forces modernisatrices du sionisme. Enfin, les représentations britanniques du Yichouv et des Arabes en tant que communautés politiques révèlent que, malgré l’inefficacité de leur administration de la Palestine, les Britanniques ne sont pas prêts à transmettre leur pouvoir aux Juifs ou aux Arabes, à qui ils ne reconnaissent aucune légitimité nationale.

  • Titre traduit

    From the Holy Land to Paradise Lost : representations of Palestine and its communities among British officials of the mandate (1917-1948)


  • Résumé

    In 1948, almost thirty years after General Allenby had captured Jerusalem from the Turks during the First World War, the British retreated from Palestine. The Balfour Declaration of 1917, which had committed Britain to supporting the formation of a Jewish national home in Palestine without prejudicing the rights of the Arab community, had proved to be a promise that was impossible to keep. And for thirty years, the British mandatory administration had to weather the storm through successive Arab-Jewish conflicts in Palestine and political procrastination in London. This thesis examines the British perceptions of Palestine and its communities during the mandate as they were expressed in the private papers of the officials on the spot. It reveals how the officials’ profound biblical culture colored their representations of Palestine and also influenced their interpretation and management of the Arab-Zionist conflict. Initially, the Zionists were perceived as the rightful owners of the Holy Land who, through their work and capital, would restore Palestine to its past grandeur. But some officials defended the fellahin and their rural, traditional society which, according to them, was threatened by the modernizing forces of Zionism. Finally, the officials’ representations of the Yichouv and the Arabs as two conflicting political entities reveal that, however ineffectual their rule in Palestine may have been, they were not ready to hand power over to either the Jews or the Arabs, whose right to nationhood they did not recognize.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (680 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 639-675. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2543
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.