Recherche agronomique et pratiques paysannes à l'ouest du Burkina Faso

par Aurokiatou Traoré

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Pierre-Philippe Rey.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    L'agriculture Burkinabè est caractérisée par la faiblesse de ses ressources et la faible technicité des agriculteurs. Confrontée aux exigences de l'autosuffisance alimentaire et de la compétitivité, elle tente de répondre aux demandes liées aux nouvelles problématiques du changement social et économique. Les actions institutionnelles, politiques et techniques ont eu certes des répercussions sur l'évolution du milieu rural burkinabè, mais les systèmes de production sont soumis à plusieurs facteurs de vulnérabilité dont celui lié au désengagement de l'Etat, limitant l'adoption des technologies par les paysans. Cette vulnérabilité des systèmes de production a impliqué le développement de plusieurs approches qui mettent en confrontation les intérêts et les logiques de différents acteurs et sont souvent en décalage avec les demandes sociales et les pratiques paysannes. On constate alors deux systèmes d'interprétation du développement (celui des intervenants extérieurs et celui des paysans) qui sont parallèles, parfois opposés. Ainsi, l'articulation durable entre les pratiques des intervenants et celles des paysans nécessite une évolution méthodologique des modes d'intervention en milieu rural. La présente thèse se propose d'évaluer les facteurs qui influencent l'articulation entre les pratiques de la recherche agronomique et les pratiques paysannes.

  • Titre traduit

    Agronomic's research and farmer's practices : toward complementary approach ? : Evidence from Burkina


  • Résumé

    Burkinabe's agriculture is characterized by the weakness of its ressources and the low technical nature of its farmers. Faced with the requirements of food self-sufficiency and competitiveness, it tries to respond to requests related to new issues of social and economic change. Institutional, political and technical actions had an impact on rural development but production systems are vulnerable and the conflicts that arise from these quests for survival or better conditions are hardly a definitive solution, as at the "witness box", a key player is missing : the State. The obstacles to the adoption of the technologies proposed by the Agricultural Research often expressed by a certain lack. Given the vulnerability of production systems, several approaches have been developed. These approaches attempts to integrate the specific interest and motivations of the different stakeholders but they are often at odds with the social demands and the peasant practices. So, there are two systems interpretation of development (one of the panellists and the peasants), which are parallel, sometimes competing. We conclude then that a sustainable articulation between the practices of development actors and those of peasants requires a setting up of new intervention methods in rural areas. This thesis attempts to assess the factors influencing the relationship between the practices of including agronomic research and the peasants practices.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (493 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 392-400

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2531
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.