Nathalie Sarraute, théâtre : action, interaction, intersubjectivité

par Elena Truuts

Thèse de doctorat en Langues et littératures françaises

Sous la direction de Gérard Dessons.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    La présente recherche porte sur l'écriture dramatique de Nathalie Sarraute. Elle interroge le travail critique élaboré autour de la conversation ordinaire, en revendiquant la transformation du dialogue en tant que forme littéraire. En plaçant la conversation au centre de ses préoccupations, le théâtre de Nathalie Sarraute partage le terrain de recherche des théories pragmatiques, en proposant de penser autrement, du point de vue poétique, l'implicite et la force illocutoire de l'acte de langage. Conjointement, cette œuvre renouvelle la notion d'action théâtrale, en affirmant la théâtralité générale du langage poétique. Le statut du personnage subit également des transformations. Le théâtre de Nathalie Sarraute fait disparaître le sujet individuel de l'énonciation, ce en mettant en scène de simples supports de la parole. L'écriture fustige ainsi la traditionnelle double énonciation théâtrale. Chez Sarraute, la relation intersubjective à montrer est celle entre le sujet de l'écriture et le sujet du lecteur ou du spectateur. La nature de ce qui est à transmettre change. On découvre qu’on peut communiquer autre chose que le sens des mots : le tropisme, qui est, selon Nathalie Sarraute, à l'origine des interactions langagières. L'expérience artistique de l'écriture rend possible la formulation, à l'intérieur de l'œuvre même, d'une pensée originale de l'activité communicationnelle ordinaire. On considère le langage non plus comme institution, mais comme un lieu non conventionnel où toutes les manières du dire sont envisageables.

  • Titre traduit

    Nathalie Sarraute, theatre : action, interaction, intersubjectivity


  • Résumé

    This research investigates the theatre writing of Nathalie Sarraute. We focus specifically on her critical work on the ordinary conversation establishing the transformation of dialogue as literary form. This writing, by sharing the field of the pragmatic linguistics, suggests an original poetical reflection on implication and illocutionary force of language acts. This theatre renews the concept of theatrical action, confirming the theatricality of poetic language. The character's status is also altered in Nathalie Sarraute's poetical work. The individual subject of enunciation disappears while the theatre shows simple language supports instead of the characters. A sensible communication is made between the subject of the writing and the reader or the audience. Sarraute describes it by means of such notions as tropism and "ressenti", which are characterized by her as fugitive interior movements of human conscience, serving as a basis for ordinary interactions. The critical power of this theatre produces an original poetical theory of ordinary communication, where language is no more considered as institution and where all possible manners of speaking are allowed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (291 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 279-291

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2528
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.