L'artisanat de l'empire ottoman à l'État grec moderne

par Panagiotis Xanthopoulos

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Kostas Vergopoulos.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le propos de ce travail est de comprendre théoriquement les rapports de l'économie artisanale à travers le passage de l'empire ottoman à l'État grec moderne jusqu'à 1914. Les théories concernant l'économie artisanale en transition ont étés mises en question, avec une focalisation particulière aux approches marxistes. Malgré leurs qualités, le commentaire critique effectué a révélé des présupposés théoriques au sein des diverses théories marxistes (réduction au mode de production) comme aussi le classement abstrait du même phénomène "artisanal" sous diverses catégories, ou la classification de divers phénomènes "artisanaux" dans une seule catégorie. Ces approches négligeaient l'autonomie conceptuelle de l'organisation économique des artisans et avaient la tendance de la saisir à partir d'une approche quantitative et/ou basée sur les concepts du mode de production capitaliste. Pour comprendre empiriquement ces rapports, nous nous sommes concentrés à l'organisation corporative de l'empire ottoman et nous avons ainsi émis des hypothèses concernant son organisation, à partir de trois principes, notamment : a) l'âge et l'expérience au métier, b) les rapports de parenté, surtout du père/fils et c) l'égalité relative des maîtres. Tous ces principes se liaient avec l’ensemble des activités économiques, à savoir la production, la distribution, l'échange et la consommation. Par la suite nous avons décrit les mutations observées au sein de l'empire ottoman à la fin du XVIIIe siècle à partir des exemples concrets concernant les rapports économiques et l'influence économique de l’État et du cadre international. L'analyse des formes d'organisation économique au sein de l'État grec moderne (1830-1914) nous a indiqué quatre tendances difformées, antagonistes et complémentaires au sein des villes, notamment : a) les "syndicats mixtes", b) les maîtres indépendants, c) les "manufactures" et d) les "industries". Dans ce cadre le statut différent des hommes et des femmes a été distingué par rapport au système économique.

  • Titre traduit

    ˜The œHandcraft, from the Ottoman Empire to the Modern Greek State


  • Résumé

    The purpose of this essay is to understand theoretically the economic relations of the artisans in their passage from the Ottoman Empire to the Modern Greek state until 1914. In order to understand these relations we have studied the theories referring to the economy of artisans in transition, with special emphasis on the Marxist theories. These studies demonstrated, in a sufficient manner, several aspects of the problem, even if the critical commentary that we have undertaken, indicated the existence of preconditions concerning Marxist approaches, such as the reduction of the mode of production, the classification of the same "artisan" phenomenon under several categories, or the categorization of several "artisan" phenomena under the same category. Moreover, these theories neglected the conceptual autonomy of the economic organization of artisans and implicated either a quantitative approach or one that was based upon the concepts of capitalist mode of production. For these reasons we have presumed three principles related to their organization, precisely a) the age and the experience in the craft, b) the kinship relations, and in particular the father/son relation, and c) the relative equality of the master artisans. These principles were also involved with the totality of the economic activities, such as production, distribution, exchange and consumption. In addition, we have described the changes in the organization of artisans during the eighteenth century as much as the economic influence of the State and the international context. The study of the forms of economic organization during the first period of the Modern Greek State (1830-1914) revealed us four deformed, antagonistic and complementary tendencies in the cities: a) the "mixed syndicates", b) the independent master, , c) the "manufactures", , and d) the "industries". In this context the different economic status of men and women was reevaluated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (415 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 391-415

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2527
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.