La pensée sociale et la notion de tradition dans les activités musicales chez les Amei de Falangaw à Taïwan

par Chun-Yen Sun

Thèse de doctorat en Musique. Musicologie

Sous la direction de Christian Corre et de Lucie Rault.

Soutenue en 2008

à Paris 8 .


  • Résumé

    Pour les musiciens de Falangaw, la technique de l'improvisation et le timbre de la voix de chanteur jouent un rôle de signature personnelle, c’est-à-dire, une sorte de l'identification. L'organisation et les activités musicales d'un groupe musical sont basée sur la relation humaine entre les musiciens. Souvent, les chanteurs de groupes, de générations ou de villages différents n'ont pas la même opinion concernant la "tradition" musicale. C’est parce que la "tradition" n'est qu'un résultat de la construction de connaissance et changera en suivant la situation sociale et politique au fils du temps. On a constaté des exemples qui indiquent les décalages entre les documents historiques et les points de vue des Amei de Falangaw d'aujourd’hui, ceux-ci insistent que leurs opinions maintiennent la "vrai tradition". À travers l'examen sur le rite de Nouvel An, on étudie la hiérarchie du système des classes d’âges, la relation homme et femme, afin de proposer de nouvelles interprétations concernant le lien entre la musique et la structure sociale. Les échanges musicaux avec les cultures extérieures reflètent non seulement le goût des habitants de Falangaw, mais aussi la construction de leur identité nationale. La clé du phénomène de la polyphonie dans la musique vocale de Falangaw réside dans une technique de l'improvisation. Cette technique rend la forme musicale instable et ouvre une possibilité du changement du style. Le système musical lui-même présente donc un caractère dynamique. Les musiciens cherchant consciemment un style musical conforme à la "tradition", la pratique réelle les conduit pourtant un sens contraire.

  • Titre traduit

    ˜The œsocial thought and the concept of tradition in the musical activities of Falangaw Amei in Taiwan


  • Résumé

    For the musicians of Falangaw, the improvisation skill and the voice represent a personal signature, ie, a kind of identification. The organization and activities of a musical group are based on the relationship between the musicians. Often, the singers from different groups, generations ou villages do not have the same opinion on the musical "tradition". That's because the "tradition" is just a result of the construction of concept and will change with the social and political situation. It was found examples which show the differences between historical documents and the point of view of Amei of Falangaw today, they insist that their views maintain the "true tradition. " Through the examination on the New Year Ritual, we will study the hierarchy of the age-grade system, the relationship man and woman, to propose new interpretations concerning the link between music and social structure. The musical exchanges with external cultures reflect not only the taste of the Falangaw people, but also the construction of their national identity. The key to the polyphony in vocal music of Falangaw lies in the technique of improvisation. This technique makes the musical form unstable and opens a possibility of the change of style. Therefore, the musical system itself is dynamic. The musicians consciously seeking a musical style consistent with the "tradition", the actual practice, however, leads to the contrary.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (387 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 338-387

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2485
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.