Time-Dependent Amplitude Analysis of Bºc→Ksπ+π- decays with the BABAR Experiment and constraints on the CKM matrix using the B →*π and B →RhoK modes

par Luis Pérez Pérez

Thèse de doctorat en Champs, particules, matière

Sous la direction de José Ocariz.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Analyse en amplitudes et dépendente du temps du Mode Bo->Kspi+pi avec l'expérience BaBar et contraintes sur la matrice CKM avec les modes Kpi et Rhok


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une analyse en amplitudes dépendantes du temps des désintégrations BO->Ks pi+pi- est effectuée afin de mesurer les paramètres de violation de CP des modes fO(980)Ks et rhoû(770)Ks, ainsi que l'asymétrie directe de CP pour K*(892)pi. Les résultats sont obtenus à partid d'un échantillon de (383+7-3)xlOA6 paires B-Bbar, enregistrées par le détecteur BABAR auprès du collisionneur asymétrique PEPII au SLAC. Deux solutions sont trouvées, avec des figures de mérite équivalentes sur la qualité de l'ajustement. En incluant les incertitudes systématiques et provenant du modèle de Dalitz utilisé, l'intervalle de confiance combiné sur beta_eff dans le mode fO(980)Ks est 18<beta_eff<76 degrés (à 95% C. L. ) ; la conservation de CP dans ce mode est exclue à 3. 5 écarts standard. Pour le mode rhoO(770)Ks, l'intervalle de confiance combiné est est -9<beta_eff<57 degrés (à 95% C. L. ). Pour le mode K*(892)pi, le paramètre d'asymétrie directe de CP est A_CP=-0. 20+/-0. 10+/-0. 01+/-0. 02. La mesure de la phase relative entre les amplitudes de désintégration BO->K*(892)+pi- et BObar->K*(892)-pi+ exclut l'intervalle [-132:+25] degrés (à 95% C. L. ). Les rapports d'embranchement et les asymétries directes de CP sont mesurées pour tous les modes résonants intermédiaires significatifs. Les mesures obtenues dans les modes rhoO(770)Ks et K*(892)+pi- sont utilisées comme paramètres d'entrée dans une analyse phénoménologique des désintégrations B->K*pi et B->rhoK, basée uniquement sur la symétrie d'isospin SU(2). L'ajout d'informations extérieures sur la matrice CKM permet de poser des contraintes sur l'espace des paramètres hadroniques. Pour B->K*pi, les intervalles obtenus sur les pingouins électrofaibles ne sont que marginalement en accord avec les attentes théoriques. Les contraintes sur la matrice CKM sont dominées par des incertitudes d'origine theorique. Une étude de prospective, utilisant les améliorations attendues sur les mesures de ces modes à LHCb, ou dans les programmes futurs tels que Super-B ou Belle-upgrade, permet d'illustrer le potentiel de physique de cette approche.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (291 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 151 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 229
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.