Rôle de l'ornithine aminotransférase dans la régulation de l'homéostasie azotée

par Gabrielle Ventura

Thèse de doctorat en Métabolisme, énergétique et régulations nutritionnelles

Sous la direction de Jean-Paul de Bandt.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Role of Ornithine aminotransferase in the regulation of nitrogen homeostasis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'ornithine aminotransférase (OAT) catalyse la transamination réversible de l'ornithine (Orn) en glutamate semi-aldéhyde impliquée dans le métabolisme de la glutamine (Gin) et de l'arginine (Arg). L'Arg est un puissant inducteur de l'oxydation hépatique des acides aminés (AA). En contrôlant le passage portai de cet AA et sa conversion en citrulline (Cit), non captée par le foie, l'intestin joue un rôle majeur dans l'adaptation aux fluctuations de l'apport protéique tout en assurant la disponibilité périphérique de l'Arg. La Gin est le premier transporteur interorgane d'azote5 mais également un régulateur du métabolisme protéique. Notre hypothèse était que la place de l'OAT au centre du carrefour enzymatique entre Arg et Gin lui conférerait un rôle important dans la régulation de la disponibilité en ces deux AA et par conséquent dans Phoméostasie azotée. Notre première approche a été d'étudier l'effet de la surexpression de l'OAT chez la souris. Les résultats ont montré une diminution significative de la concentration en Orn corrélée à l'augmentation de l'activité de l'OAT hépatique. Dans une deuxième étude, nous avons observé une réponse métabolique à l'endotoxémie similaire chez les deux génotypes et mis en évidence une inhibition de l'OAT hépatique au niveau transcriptionnel par le LPS. Lors d'une troisième étude, nous avons focalisé notre attention sur le rôle de l'OAT intestinale. Une première approche in vivo sur des rats soumis à des variations d'apports protéiques et a alors montré une régulation de l'activité arginase et de l'expression de l'OAT en fonction des apports protéiques. Une deuxième approche in vitro sur des enterocytes en présence de concentrations croissantes d'AA a montré une diminution de l'expression de l'OAT et des enzymes métaboliquement liées en fonction de l'apport en AA indiquant un effet régulateur direct de ceux-ci. Ainsi, ce travail a permis de mettre en évidence le rôle important du carrefour enzymatique de l'OAT dans la régulation de l'homéostasie azotée particulièrement au niveau intestinal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 183 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 226
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.