Accrétion et différentiation des planétésimaux et des planètes telluriques : contraintes apportées par le système ¹⁸²Hf-¹⁸²W

par Mathieu Touboul

Thèse de doctorat en Géochimie

Sous la direction de Bernard Bourdon et de Thorsten Kleine.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Accretion and differentiation of planetesimals and terrestrial planets : constraints from the ¹⁸²Hf-¹⁸²W System


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le chronomètre à courte période ¹⁸²Hf-¹⁸² W (T1/2 = 8,9 Ma) est un instrument puissant d'investigation de révolution du système solaire primitif. Les isochrones internes pour les acapulcoites et les lodranites conduisent à des âges Hf-W de -5 Ma après la formation du système solaire et de ~6 et -10 Ma pour les chondrites H5 et H6. Cette séquence chronologique révèle que l'accrétion du corps parent des chondrites H (entre -2 et -4 Ma) est plus récente que celle du corps parent des acapulcoites et des lodranites (entre -1,5 et -2,5 Ma), elle-même postérieure à l'accrétion des planétésimaux différenciés (moins d'-1 Ma après la formation du système solaire). Elle suggère que le degré de différenciation des planétésimaux est essentiellement contrôlé par l'abondance de ²⁶AI incorporé lors l'accrétion, donc par leur temps d'accrétion. Les nouvelles données isotopiques du W obtenues pour une série d'échantillons lunaires montrent que les produits de la cristallisation de l'océan magmatique lunaire ont tous une composition isotopique identique, dont la valeur est similaire à celle du manteau terrestre. La mise en évidence de ces signatures isotopiques identiques conduit à une révision importante de l'âge Hf-W de différenciation de la Lune : précédament estimé à -30 Ma, elle doit être intervenue plus de 60 Ma après la formation du système solaire. De plus, la similarité de composition isotopique des manteaux terrestre et lunaire indique que la formation de la lune, donc la fin de l'accrétion de la Terre, a eu lieu 62⁻¹º₊₉₀Ma après la formation du système solaire et suggère une rééquilibration des isotopes du tungstène entre l'océan magmatique terrestre et le disque proto-lunaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 215

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08 PA07 7215
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.