La voie de N-acétylation dépendante des arylamine N-acétyltransférases (NAT) chez deux microorganismes (Podospora anserina et Nocardia farcinica) : implications environnementales et thérapeutiques

par Marta Sofia Alves Martins

Thèse de doctorat en Structure, fonction et ingéniérie des protéines

Sous la direction de Jean-Marie Dupret.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Arylamine A/-acetyltransferase pathway in two microorganisms (Podospora anserina and Nocardia farcinica) : environmental and therapeutic perspectives


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les arylamine 7V-acétyltransférases (NATs) sont des enzymes du métabolisme des xénobiotiques (EM3C impliquées dans la biotransformation des aminés aromatiques (AA). Ces dernières comprennent de nombreux médicaments et polluants. La 7V-acétylation des AA contribue à leur détoxication. Ainsi, la voie de 7V-acétylation peui être considérée comme susceptible d'application environnementale et thérapeutique. Nous avons caractérisé deux gènes NAT (PaNat1 et PaNat2) chez le champignon ascomycète filamenteu* du sol Podospora anserina. L'isoforme PaNat2 est une enzyme particulièrement active (2-80 fois plus efficiente que PaNat1). Nous avons montré que des mutants nuls de délétion PaNat2 ne se développent pas normalement au contaci d'AA toxiques. Nous montrons aussi que P. Anserina pourrait constituer un modèle prometteur pour le mycoremédiation d'eaux ou de sols contaminés par le 3,4-dichloroaniline (3,4-DCA), un dérivé extrêmement toxique des herbicides phénylurée et persistent dans le sol. Nous avons également caractérisé, une nouvelle enzyme NAT (NfNAT) issue de Nocardia farcinica. Cette bactérie opportuniste pathogène pour l'Homme, est à l'origine des nocardioses, maladies dont les symptômes cliniques sont apparentés à ceux de la tuberculose. Nous avons montré que NfNAT est fonctionnellement et structuralemem apparentée aux NATs des mycobactéries. En particulier, NfNAT possède une activité très élevée vis-à-vis d'un agenl antituberculeux, l'isoniazide (INH). Ce résultat suggère que NfNAT pourrait contribuer à la résistance de N. Farcinicc vis-à-vis de l'INH. Ces données pourraient contribuer à la mise au point de molécules antagonistes des NATs à des fins thérapeutiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([181] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. f. 101-109

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 190
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.