Etude des relations structure -fonctions du facteur willebrand in vivo

par Isabelle Marx

Thèse de doctorat en Biologie et pharmacologie de l'hémostase et des vaisseaux

Sous la direction de Cécile Denis.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le facteur Willebrand (VWF) est une glycoprotéine multimérique indispensable à l'adhésion et à l'agrégation des plaquettes au niveau de la paroi vasculaire lésée en présence de forces de cisaillement élevées. En cas de brèche vasculaire, le VWF forme un pont entre le collagène du sous-endothélium et la glycoprotéine (GP) Ib plaquettaire, permettant de capturer et ralentir les plaquettes. Les plaquettes en translocation vont ensuite s'activer progressivement et exposer leur récepteur GPIIblIIa. La liaison du VWF à la GPIIblIIa va ensuite permettre l'adhésion ferme des plaquettes au sous-endothélium et leur agrégation. Afin de mieux caractériser l'importance relative in vivo des interactions du VWF avec ses principaux ligands, nous avons développé un modèle murin permettant l'expression transitoire du VWF chez les souris déficientes en VWF (VWF-/-) via l'injection hydrodynamique de l'ADNc de VWF murin. Nous avons donc sélectivement muté par mutagenèse dirigée l'ADNc du VWF murin au niveau de son site de liaison au collagène fibrillaire (D1742A, S1783A, H1786A), à la GPIb (K1362A) ou à la GPIIblIIa (D2509G). Grâce à notre modèle, nous avons pu montrer que l'expression du mutant du VWF pour la liaison à la GPIb chez les souris VWF-/- ne permet pas de corriger le temps de saignement ni de former un thrombus plaquettaire occlusif. Ce résultat confirme le rôle crucial de cette interaction dans l'hémostase primaire et dans la thrombose artérielle. De façon intéressante, l'expression des mutants pour la liaison au collagène ou à la GPIIblIIa chez les souris VWF-/- résulte en une correction complète du temps de saignement alors que la formation du thrombus plaquettaire est très altérée. Ces résultats rendent donc les axes VWF-collagène et VWF-GPIIblIIa intéressants comme nouvelles cibles thérapeutiques dans la prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires. Le travail effectué au cours de cette thèse a donc permis de révéler des informations capitales sur l'importance physiologique des interactions du VWF avec le collagène ou la GPIIblIIa dans l'hémostase et la thrombose artérielle in vivo, des aspects qui en partie n'ont pas pu être soupçonnés par les études in vitro.

  • Titre traduit

    Study of the structure-function relationship of VWF in vivo


  • Résumé

    Von Willebrand factor (VWF) is a plasma glycoprotein whose main function consists in mediating platelet adhesion to the subendothelium and platelet aggregation under conditions of high shear stress. In case of vascular damage, VWF interacts with the collagen of the subendothelium and with platelet receptors glycoprotein (GP) Ib and GPIIblIIa. In order to test the physiological relevance of particular VWF domains in vivo, we have developed a murine model allowing transient high expression of different VWF mutants in the plasma of VWF-/- mice via hydrodynamic injection of murine VWF (mVWF) cDNA. We have introduced point mutations into mVWF cDNA that inhibit VWF binding to fibrillar collagen, to glycoprotein (Gp) Ib and to GpIIbIIIa. Using this model, we hâve shown that VWF-/- mice expressing the GPIb binding mutant were bleeding for as long as they were observed and failed to restore thrombus formation. This result confirms the critical importance of the VWF-GPIb interaction in primary hemostasis and in arterial thrombosis. Interestingly, expression of the collagen and the GPIIbIIIa VWF binding mutants in VWF-/- mice resulted in a complete correction of the bleeding time whereas thrombus growth was altered. Our observations suggest that targeting the VWF-collagen or VWF-GPIIbIIIa interactions could be an interesting alternative for new antithrombotic strategies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 283 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 159
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.