Identification de marqueurs de prédiction de réponse thérapeutique chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde par analyse du transcriptome

par Carine Bansard

Thèse de doctorat en Biologie de l'os, des articulations et biomatériaux des tissus calcifiés

Sous la direction de Xavier Le Loët.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    La polyarthrite rhumatoïde (PR) pose un véritable problème de santé publique. Le développement de nouvelles molécules agissant sur des cibles thérapeutiques précises impliquées dans le déclenchement et/ou l'entretien de la maladie a révolutionné le traitement de la PR. Parmi ces nouvelles molécules, figurent l'infliximab (anti-TNFalpha) et l'anakinra (antagoniste du récepteur à l'IL-1). Toutefois, la réponse thérapeutique vis-à-vis de ces molécules est variable d'un patient à l'autre (30 à 40 % de non-répondeurs, NR) et ne peut pas être déterminée pour un patient donné avant le début du traitement, d'où la nécessité d'identifier des marqueurs de prédiction de la réponse thérapeutique. Notre approche a permis d'identifier, pour la première fois, deux combinaisons géniques, l'une pour l'association infliximab/méthotrexate (Brevet n°EP 06290789. 4), l'autre pour l'association anakinra/méthotrexate (Brevet n°EP 08305252. 2), capables de prédire la réponse à ces deux associations thérapeutiques chez un patient donné, n'ayant pas été exposé au traitement, à partir d'un simple prélèvement sanguin. Par ailleurs, nous avons également identifié, pour la première fois, des profils d'expression génique caractéristiques de la PR débutante vierge de traitement, distincts de ceux de la PR ancienne traitée et des SPA. Une analyse ontologique des données a permis l'identification de processus biologiques et moléculaires distinguant notamment la PR débutante de la PR ancienne et mettant ainsi en évidence des différences significatives entre les deux stades de la maladie.

  • Titre traduit

    Identification of predictive markers of therapeutic responsiveness in rheumatoid arthritis patients by transcriptomic analysis


  • Résumé

    Rheumatoid arthritis (RA) is the most common form of inflammatory arthritis that causes chronic inflammation and destruction of the joints. In France, RA is a real public health priority. RA diagnosis must be established early to introduce treatment able to limit inflammation and synovial proliferation to prevent irreversible structural damages. However diagnosis is based on clinical and biological criteria with predictive value under 100%. New powerful and efficient agents, called "immunotherapies", are now available and have improved RA care (such as anti-Tumour Necrosis Factor alpha: infliximab or antagonist of interleukine-1 receptor: anakinra). However, the efficacy of these immunotherapies is unpredictable and thus can vary considerably with patient. For all these reasons, one of the major challenges of RA care is to identify new biomarkers markers especially to predict the responsiveness at an individual level. Hence, we identified for the first time, two combinations of genes that each predict the patient's responsiveness to the combined infliximab/methotrexate (Patent n°EP 06290789. 4) and anakinra/methotrexate (Patent n°EP 08305252. 2) by using large scale analysis of blood samples. Therefore, we identified for the first time different biological and molecular processes associated with non treated early RA and old RA, which underline significant differences in the two stages of the disease.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 319 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.