Le virus HSN1 au Cambodge

par Philippe Buchy

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Sylvie van der Werf.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    H5N1 virus in Cambodia


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le virus H5N1 a été introduit pour la 1ere fois au Cambodge en décembre 2003. L'étude des infections humaines a montré que le virus H5N1 est responsable d'infections systémiques, qu'il peut être retrouvé à l’état infectieux dans le sang et au niveau du rectum. Il n'y a pas de mutation adaptative tissulaire sur la séquence de la HA. De rares mutations associées à une plus grande virulence ont été mises en évidence. Les virus H5N1 isolés au Cambodge ont une meilleure sensibilité aux inhibiteurs de la neuraminidase que des virus asiatiques plus anciens et comparable aux virus H1N1 sensibles circulant actuellement dans la région mais ils sont totalement résistants aux inhibiteurs de la pompe à protons en raison d'une double mutation sur la protéine M2. Nous avons développé une technique à haut débit de séroneutralisation utilisant des pseudoparticules H5 et mis en évidence la présence de cas humains asymptomatiques avec une prévalence entre 0 et 2 % dans les villages où des foyers de grippe aviaires ont été diagnostiqués. La baignade dans les mares à canards est un important facteur de risque d’infection. Nous avons identifié du virus non infectieux dans des mares et dans le sol des fermes en de multiples sites. Les analyses phylogénétiques montrent que le virus H5N1 a été introduit au Cambodge depuis le Vietnam lors de plusieurs vagues successives jusqu'à devenir endémique en 2006 dans la région du sud de la péninsule indochinoise. Le virus à évolué progressivement au fil des années ce qui s'est accompagné d'une dérive antigénique significative. Les échanges commerciaux de volailles ont joué un rôle majeur dans l'introduction et la circulation du virus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (272 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 461 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 125
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.