Imidates : synthèse de sidérophores pouvant être modifiés par des antibiotiques : étude de leurs propriétés physico-chimiques

par Kaïs Sindi

Thèse de doctorat en Interfaces Physique - Biologie

Sous la direction de Philippe H. Kahn et de Fahrat Rezgui.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Imidates : synthesis of siderophore-like molecules for further modification by antibiotics, and study of their physical-chemical properties


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une méthode de synthèse d'imidazolides 3a-c, de benzimidazolides 4a-d, et de dérivés 2-substitués d'imidazo-[4,5b]-pyridine 4e-h par condensation de 1,2-diamines 2 sur des imidates N-acylés 1 est décrite et illustrée par une dizaine d'exemples (Chap. I). Dans le chapitre II, la synthèse de conjugués sidérophore-antibiotique est envisagée selon deux stratégies à partir d'une aminé secondaire 13 dérivée de la spermidine 5 et de l'acide 2,3-dihydroxybenzoïque 7. Deux stratégies de synthèse ont été développées. La première consiste à modifier l'aminé secondaire 13 par un espaceur en C3 ou C5 présentant une fonction de type carboxylique et conduit à quatre ligands 57-60. Dans la seconde, les espaceurs sont introduits sur l'antibiotique 29 sans qu'aucune protection fonctionnelle ne soit nécessaire. Si les conjugués sidérophore-antibiotique correspondants n'ont pu être obtenus jusqu'ici, une étude des propriétés acido-basiques des quatre ligands bis- catécholiques possédant une fonction aminé tertiaire, LEt3H₅, LEt5H₅, LAc3H₅, et LAc5H₅ (57-60), et celle de leurs ferrâtes montre que ces ligands se comportent comme des sidérophores. Dans la plupart des cas, l'attribution de tous les pKa a pu être effectuée pour chaque ligand, tandis que dans le cas des ferrâtes correspondants seuls les pKa moyens des protons catécholiques, en position ortho- et meta-, sont accessibles, ainsi que ceux des acides carboxyliques et des aminés. Enfin, une estimation des constantes d'affinité, b, et des pFes est proposée. Les valeurs obtenues sont comparables à celles de sidérophores to-catécholiques naturels, tel le composé de Tait II.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 172 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 112
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.