Transferts trogocytiques de fonctions et sensibilités : un mécanisme de régulation immunitaire par mimétisme démontré dans le cas de la molécule tolérogène HLA-G

par Julien Caumartin

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Edgardo D. Carosella.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Trogocytics transfer of functions and sensibilities : an immune regulatory mechanism by mimicry demonstrated in the case of the immuno-suppressive HLA-G molecule


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La reconnaissance antigénique, s'établissant entre les cellules du système immunitaire et leurs cellules cibles, induit une réorganisation des molécules exprimées à leur surface dans une zone dénommée synapse immunologique. Il est montré que des transferts de membrane peuvent se produire au cours de la reconnaissance antigénique entre les cellules en contact. Nous avons choisi d'étudier un de ces mécanismes de transfert dénommé trogocytose. La trogocytose correspond à un transfert de membrane et de molécules qui sont associées aux portions membranaires échangées. Bien que la trogocytose soit un processus de mieux en mieux décrit, il n'est pas encore démontré chez l'Homme l'implication que peuvent avoir les molécules acquises sur la fonction des cellules acceptrices. Les résultats obtenus au cours de ma thèse ont permis de démontrer que la trogocytose avait un impact fonctionnel sur la réponse immunitaire et ont conduits à deux faits majeurs. Tout d'abord, nous avons démontré que le transfert de portions membranaires contenant la molécule tolérogène HLA-G de cellules cibles à des cellules effectrices, telles que des lymphocytes T ou des cellules NK, conduisait à l'arrêt de leur prolifération ainsi qu'à l'inhibition de leurs fonctions effectrices. Par ailleurs, l'acquisition de HLA-G à la surface des cellules T ou NK par trogocytose leur confère des propriétés suppressives amplifiant ainsi le mode d'action de la molécule HLA-G dans l'échappement tumoral. Par la suite nous nous sommes intéressés à la trogocytose du récepteur à HLA-G appelé ILT-2 principalement exprimé à la surface des cellules myéloides. Nos données indiquent que le récepteur ILT-2 est capables de transférer par trogocytose de monocytes à des lymphocytes T et de les rendre ainsi sensible à l'action de la molécule HLA-G. En effet la prolifération et les fonctions cytotoxiques de lymphocytes T ayant acquis ILT-2 à leur surface sont inhibées par des cellules tumorales exprimant HLA-G à leur surface. En conclusion, nos travaux démontrent que la trogocytose a (i) un impact fonctionnel chez l'Homme, que (ii) le système immunitaire est extrêmement flexible au cours de la réponse immunitaire et (iii) qu'il existe un nouveau niveau de régulation de la réponse immunitaire se situant après la prise de fonction des cellules effectrices permettant l'adaptation de la fonction des cellules effectrices au micro-environnement local.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 208 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 086
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.