Nfat3 : un facteur anti-migratoire et anti-invasif dans les carcinomes mammaires

par Marjorie Fougère

Thèse de doctorat en Bases fondamentales de l'oncogénèse

Sous la direction de Sébastien Jauliac.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Nfat3 : an anti-invasive and anti-migratory factor in mammary carcinoma


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La formation de métastases est la principale cause de mortalité dans le cancer du sein. L'invasion et la migration sont deux composantes essentielles de ce processus. Les facteurs de transcription NFAT1 et NFAT5 ont été identifiés comme favorisant l'invasion et la migration des carcinomes mammaires ERα-. Or les cancers ERα+ sont moins agressifs et beaucoup moins invasifs que les cancers ERα-. L'objectif de mon doctorat a donc été d'étudier la distribution des différents isotypes NFAT entre les carcinomes mammaires ERα+ et ERα- et d'évaluer l'éventuel lien entre cette expression et leur différence d'agressivité. J'ai montré que les isotypes NFAT ont une expression hétérogène entre les carcinomes. En particulier, l'expression de NFAT3 est restreinte aux carcinomes ERa+. J'ai mis en évidence que NFAT3 seul inhibe l'invasion et coopère avec ERa pour inhiber la migration. Cette coopération est hormono-indépendante et nécessite le domaine de liaison à l'ADN de ERa. J'ai identifié un gène cible de NFAT3 la lipocaline 2 (LNC2) et montré que NFAT3, mais pas ERα, inhibe l'activité du promoteur de LCA/2. Le gène LCA/2 est absolument nécessaire pour l'inhibition de la migration par NFAT3 en coopération avec ERα et participe également, au blocage de l'invasion induit par NFAT3. Cette étude a permis de mieux caractériser les mécanismes mis en jeu lors de la régulation de l'invasion et la migration cellulaire dans les carcinomes mammaires ERα- et ERα+ en identifiant l'implication de NFAT3, ERα et du gène LCA/2 dans ces phénotypes cellulaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (174 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 420 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 079
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.