Modulation de l'inflammation intestinale et du métabolisme protéique par l'arginine et la glutamine : Etude chez le volontaire sain et au cours de la maladie de Crohn

par Stéphane Lecleire

Thèse de doctorat en Métabolisme, énergétique et régulations nutritionnelles

Sous la direction de Pierre Déchelotte.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Characterization of mechanical behavior of microvessels : application to the indirect estimation of the microvessels compliance of normal and diabetic rats


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le premier travail a consisté à étudier les effets de Parginine administrée à doses pharmacologiques sur des biopsies duodenales obtenues chez des volontaires sains, mises en culture en présence de doses croissantes d'arginine et d'une solution contrôle d'acides aminés, en situation basale et en situation d'inflammation expérimentale. L'effet de l'arginine sur l'inflammation intestinale était évalué par le dosage dans le milieu de culture des principales cytokines pro et anti-inflammatoires par ELISA. L'arginine n'exerçait aucun effet anti-inflammatoire dans ces conditions. L'arginine augmentait la production de NO de manière dose-dépendante dans les conditions inflammatoires, et cette production était corrélée à celle de l'IL-8. Le second travail a consisté à étudier les effets de l'arginine sur la synthèse protéique et la proteolyse intestinales. Des biopsies duodenales obtenues chez des volontaires sains après une infusion entérale d'arginine ou d'une solution contrôle d'acides aminés étaient analysées par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse afin de déterminer l'enrichissement en isotopes stables dans la muqueuse duodénale et dans le sang avec l'arginine et avec la solution contrôle. D'autre part, la proteolyse était étudiée par RT-PCR des trois principales enzymes de la proteolyse (ubiquitine, D-cathepsine, m-calpaïne). L'arginine n'exerçait pas d'effet favorisant la synthèse protéique ou diminuant la proteolyse chez le volontaire sain. Le troisième travail a constitué à étudier les effets de l'arginine combinée à la glutamine sur l'inflammation intestinale chez des patients atteints de maladie de Crohn colique en poussée, chez lesquels des biopsies coliques étaient obtenues. Ces biopsies étaient mises en culture dans quatre conditions comprenant des doses physiologiques ou pharmacologiques d'arginine et/ou de glutamine. L'inflammation intestinale était évaluée par le dosage dans les différents milieux de culture des principales cytokines pro et anti-inflammatoires par ELISA, et par la mesure de l'expression de p65 NF-kappaB, IkappaB et p38 MAPK par Western-blot. Les biopsies en présence de doses pharmacologiques combinées d'arginine et de glutamine présentaient une diminution significative du TNF-alpha, d'IL-1beta, d'IL-6 et d'IL-8, et une diminution de l'expression de p65 NF-kappaB et de p38 MAPK. La glutamine seule permettait une diminution significative de la production d'IL-6 et d'IL-8, ainsi que de l'expression de p65 NF-kappaB. L'arginine seule n'exerçait aucun effet anti ou pro-inflammatoire. Ces résultats encourageants pourraient constituer une première étape justifiant l'évaluation prospective de l'administration entérale de glutamine, préférentiellement associée à l'arginine, chez des malades atteints de maladie de Crohn en poussée, comme thérapeutique adjuvante aux traitements anti-inflammatoires classiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (70 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 185 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 065
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.